Juin 01 2012

Bienvenue sur mon blog !

Je serai au Double Fond en duo avec Alexandra dans notre nouveau spectacle « Ce Soir, J’Ouvre La Boîte » les vendredis 6/05, 20/05, 3/06, 17/06, 1/07, 15/07et 29/07/2016. Ainsi que dans notre spectacle « De très près » les vendredis 13/05, 27/05, 10/06, 24/06, 8/07 et 22/07/2016.

Ce blog est né de la passion que j’éprouve pour la magie et de la passion que j’ai de communiquer avec ceux qui aiment la prestidigitation comme je laDominique Duvivier par Harcourt respire moi-même.
Que mes ennemis aillent voir ailleurs…
Que mes amis virtuels ou réels viennent à moi comme j’ai envie d’aller vers eux.

J’aime passionnément mon métier qu’est la magie mais mon hobby c’est aussi la magie… Deux passions en une, le pied quoi !

Chaque lundi matin un nouveau texte de mon cru sera édité ci-dessous et ce sera notre point de départ pour discuter, raisonner, imaginer ensemble des nouvelles pistes de recherches…
Il y aura tantôt des pistes de travail, tantôt des histoires qui m’inspirent etc. Plein de directions pour avancer ensemble quoi !
Elle est pas belle la vie ?
Pourquoi avons-nous tant de chance ?

A bientôt

Amitiés

Dominique DUVIVIER



Mai 02 2016

Podcast « Et si c’était vrai ? » : hors-série n°2 Notre collaboration avec David Stone

Dominique-Duvivier

Chers amis,

La semaine dernière, avec Lionel dit « Le Marquis » et ma fille Alexandra, nous avons enregistré une série de 7 émissions hors-série pour parler de notre collaboration avec David Stone dans le spectacle « Magie(s) Parallèle(s) » (joué 8 fois seulement en avril 2016 pour fêter les 28 ans du Double Fond).

 

Je vous livre aujourd’hui la 1ère émission de ce hors-série n°2 (le hors-série n°1 parlait de mon spectacle « Le Hasard, C’est Moi » en 2013), j’espère que cela vous plaira !
Installez-vous comme d’habitude, confortablement.

Bonne lecture audio !

Pour écouter le podcast sur iTunes, cliquez ici !

Sinon, cliquez ci-dessous sur la barre d’écoute…

Dominique Duvivier

PS : Je vous rappelle que vous pouvez vous abonner au podcast directement par son RSS mais également sur iTunes : les personnes possédant des iPhone, iPod ou iPad peuvent donc s’abonner directement (et gratuitement) sur la plateforme d’Apple et disposeront ainsi automatiquement des prochains numéros.


Avr 25 2016

Photos soirées avec David Stone au Double Fond

Quelques souvenirs de soirées mémorables avec David Stone, dans un spectacle écrit à trois mains… ou six mains !

Duvivier-David-Stone-1 Double-Fond-David-Stone Duvivier-David-Stone-2 Dominique-Duvivier David-Stone-Double-Fond Duvivier-David-Stone-3 Duvivier-David-Stone-4 Duvivier-David-Stone-5 Duvivier-David-Stone-6 Duvivier-David-Stone-7 Duvivier-David-Stone-8 Alexandra-Duvivier Duvivier-David-Stone-9 Dominique-Duvivier Duvivier-David-Stone-10

Photos : Marie-Alice Gicquel


Avr 18 2016

MAGIPHAGEUH N°51 : PERFECTIONNISME

Dominique DuvivierOn me dit souvent, quand on me connaît un peu, que je suis perfectionniste. Alors soit, je dois l’être un peu, ou beaucoup… mais alors je vous livre quelques mots d’un expert dans la chose :

« Le perfectionnisme n’est jamais qu’un synonyme de l’anxiété, l’insatisfaction. » Philippe Labro

Suis-je percé à jour ? Est-ce vraiment le lot de tous les perfectionnistes ? Anxieux, insatisfaits ? Le débat est ouvert !

Oui, Labro dit sûrement vrai… Mais est-ce grave docteur ? En tous les cas, je ne ressens pas les choses comme cela. Cela n’a pas d’importance pour moi et c’est ce qui compte en fait. Etre bien avec ce que l’on est ! En toutes circonstances. Je travaille tellement comme un fou que je dois certainement être quelqu’un de très anxieux, mais, à ce niveau, je trouve ça positif moi ! Je ne suis que très rarement content de moi et, quand je le suis, c’est pour rebondir encore autrement. Je veux toujours me surprendre. J’ai un besoin viscéral d’avancer, de m’étonner et surtout de ne pas perdre de temps à savoir si cela serait une forme d’angoisse qui me pousserait ou non à me donner tant de mal ! L’analyse de Philippe Labro est très juste, mais, d’une certaine manière, je ne préfère pas m’y attarder. J’ai envie d’agir, c’est tout. Si je sais trop bien où je vais et pourquoi je fais ceci ou cela, c’est que je commence à me satisfaire d’une forme d’immobilisme qui m’effraie. C’est une position dangereuse, car on va vite me rejoindre dans cet univers peuplé de tous les moutons, les oisifs, les gens qui errent dans le doute… et ça je ne le désire pas du tout !  Je préfère qu’on me critique parce que je n’aurais pas dû faire ci ou ça, que de me poser des questions existentielles qui auront bouffé mon énergie… Qu’il est merveilleux ce sentiment que j’éprouve à mon bureau quand je travaille, seul, tranquille, à défricher les chemins de mon imagination ! L’insatisfaction, c’est mon moteur.


Avr 11 2016

L’imprimerie : « New Printing »


Avr 11 2016

Les nouveautés… des autres

Dominique DUVIVIERJ’aime regarder les nouveautés des autres magiciens. C’est absolument dingue la quantité de choses qui sortent chaque semaine ! Alors je musarde très régulièrement, au gré de diverses rencontres visuelles sur Internet, de discussions avec quelques copains magiciens, de publicités reçues… Et hop, j’achète… beaucoup ! Ces  nouveautés sont une manne pour tout le monde,  mais c’est aussi ce qui va obstruer l’esprit de plus d’un magicien, pensant qu’on ne peut décidément rien trouver de nouveau avec tout ce qui sort déjà ! Grossière erreur… C’est le piège fatal ! Au contraire, plus il y a de nouveautés, plus cela paraît évident : l’art de la magie est un puits sans fond… DONC, au lieu de se morfondre, on se remonte les manches et on profite de notre chance : notre époque de foisonnement créatif vient nous pousser dans nos retranchements et nous appelle à créer encore davantage. Rien, je dis bien RIEN, ne doit jamais nous permettre de croire que nous ne pourrons aller plus loin et apporter notre « petite pierre à l’édifice ». Si nous en arrivons à croire cette gigantesque connerie, c’est que nous nous sommes laissés abuser. Il faut vite se ressaisir et aller sur le chemin de croire que tout reste toujours possible, que tout reste à inventer et non croire que tout existe comme ces défenseurs d’un autre temps qui prônaient que la terre est plate !

 


Avr 04 2016

Podcast « Et si c’était vrai ? » : émission n°30

Dominique-DuvivierChers amis,

Voici la 30ème émission de mon podcast, enregistrée en octobre 2014 avec Lionel dit « Le Marquis » et moi-même.

Installez-vous comme d’habitude, confortablement.

Bonne lecture audio !

Pour écouter le podcast sur Itunes, cliquez ici !

Sinon, cliquez ci-dessous sur la barre d’écoute…

Dominique Duvivier

PS : Je vous rappelle que vous pouvez vous abonner au podcast directement par son RSS mais également sur iTunes : les personnes possédant des iPhones, iPod ou iPad peuvent donc s’abonner directement (et gratuitement) sur la plateforme d’Apple et disposeront ainsi automatiquement des prochains numéros.


Mar 28 2016

Mes films culte : Alexandre le bienheureux

Voilà encore un film qui rend heureux… qui me rend follement heureux en tous les cas ! Je l’ai encore revu l’autre jour, quel pied !

Alexandre-le-bienheureux

Comme d’habitude, pour commencer, voici quelques infos « de base » qu’on trouve sur internet :

«Alexandre le bienheureux » est un film français réalisé par Yves Robert et sorti en 1968, avec Philippe Noiret, Françoise Brion, Marlène Jobert, Jean Carmet, Pierre Richard… Bande originale de Vladimir Cosma.

Synopsis :

Alexandre, homme bon vivant et nonchalant, est cultivateur dans une ferme française de la Beauce. Cependant sa vie quotidienne est dirigée par « la Grande », son ambitieuse mais néanmoins tyrannique épouse, qui le pousse à bout de force en lui imposant chaque jour une liste de travaux démesurée. Devenu brutalement veuf, il éprouve un grand soulagement et se sent libéré de son labeur : il décide de s’accorder un repos qu’il juge mérité, afin de prendre le temps de savourer la vie. Son comportement sème rapidement le trouble dans le petit village par l’exemple qu’il donne, et une partie des habitants décide de le forcer à reprendre le travail. Mais ils échouent, et Alexandre commence à faire des émules…

Et quelques infos supplémentaires :

C’est avec ce film que Philippe Noiret incarne son premier rôle principal au cinéma, après des années de seconds rôles.

Il s’agit du véritable premier rôle au cinéma pour Pierre Richard, qui collaborera plusieurs fois avec Yves Robert, réalisateur du film.

Le film est sorti peu avant les évènements de Mai 68 et que l’on peut considérer comme étant anticonformiste, voire un brin soixante-huitard.

 

Voilà, Alexandre a choisi de rester couché et de… profiter de la vie. Pas bête hein ?

Alexandre le bienheureux

Jean Carmet et Pierre Richard ne sont pas encore des stars, mais déjà de fameux comédiens…

Alexandre le Bienheureux

Tout est bon enfant dans ce film. Tout est cool. Tout est poésie et soif de s’amuser sans se prendre la tête. Yves Robert était un grand poète. Un grand bonhomme. Sa bonté et sa richesse intérieures transpirent dans chaque image. Ce film est un joyau pour moi. Il fait partie de ces œuvres qui me permettent de ne jamais oublier l’essentiel, la seule chose qui vaille  vraiment le coup de conserver jalousement : l’amour et la passion.


Mar 21 2016

MAGIPHAGEUH n°50 : comédie et magie

Comme vous le savez, je ne cesse de me battre dans le sens de faire comprendre l’importance du jeu d’acteur pour un magicien et l’importance de considérer les techniques magiques non pas comme une finalité artistique mais comme un moyen artistique. Et je suis tombé par hasard dans « L’Express » sur une interview de Vincent Cassel (que tout le monde trouve très beau… et moi non, mais bon ! clin d’œil aux filles….) dont deux passages correspondent tout à fait au sujet. Vous allez voir, c’est super intéressant :

Tout d’abord, en parlant du métier d’acteur, il utilise à deux reprises la métaphore de la magie pour exprimer sa vision des choses. D’une part, pour expliquer son travail en tant qu’acteur, il cite Michel Serrault qui disait : « Jouer n’est qu’un tour de prestidigitation ».

Et d’autre part, il finit l’interview avec cette réflexion : « Il ne faut pas se la péter. Sur un plateau, il faut se rendre compte de notre chance.(…) Ce métier, ce n’est rien. De l’illusion. Ce à quoi il faut faire attention, c’est de croire qu’on a créé le lapin qui sort du chapeau. »

Amusant, non ? Le comédien prend la magie comme une espèce de référence… Ne serions-nous pas tout à fait sur la même longueur d’ondes ?

 

Allez, juste pour le fun, y’a pas photo, n’est-ce pas ? Brad est vachement plus beau que Vincent, non ?

Vincent Cassel brad-pitt

 


Mar 14 2016

Alexandra ma fille

Aujourd’hui juste deux photos…

Alexandra et Dominique DUVIVIER 1975

 

20121004-_BD_3575-Modifier_2

 

 


Mar 07 2016

Podcast « Et si c’était vrai ? » : émission n°29

Dominique-DuvivierChers amis,

Voici la 29ème émission de mon podcast, enregistrée en octobre 2014 avec Lionel dit « Le Marquis » et moi-même.

Installez-vous comme d’habitude, confortablement.

Bonne lecture audio !

Pour écouter le podcast sur Itunes, cliquez ici !

Sinon, cliquez ci-dessous sur la barre d’écoute…

Dominique Duvivier

PS : Je vous rappelle que vous pouvez vous abonner au podcast directement par son RSS mais également sur iTunes : les personnes possédant des iPhones, iPod ou iPad peuvent donc s’abonner directement (et gratuitement) sur la plateforme d’Apple et disposeront ainsi automatiquement des prochains numéros.