«

»

Juil 23 2018

MAGIPHAGEUH N°65 : Un mauvais public ?

On dit toujours : « Il n’y a pas de mauvais public, seulement de mauvais magiciens… ». Euh oui… Mais, au risque d’être polémique, j’avoue que je ne suis plus tout à fait d’accord ! A force de faire des spectacles depuis tant d’années, devant tant de publics différents. Mettant tant d’amour, de précision dans les textes, la construction de mes shows, la mise en scène. Revisionnant sans cesse chacune de mes prestations en live, apportant tous les détails possibles pour obtenir un spectacle qui plaira au plus grand nombre, sans pour autant dériver de mon but premier, c’est-à-dire proposer de la magie de close up sans complaisance commerciale, mais bel et bien un vrai show de une heure trente comme j’en rêvais… Eh bien, aujourd’hui, je peux affirmer sans honte que, certains soirs le public est moins bon. Oui. J’ai la chance de ne jamais prendre de bide, mais Ail est évident que, selon les soirs, le public est plus ou moins réceptif. Attention, soyons bien d’accord, si je me permets de dire ça, c’est uniquement parce que tous les paramètres que j’ai énumérés précédemment sont réunis (des années de travail, d’expérience etc.). Et, même devant un public terriblement non réceptif (par exemple des convives trop imbibés etc.), je ne vais jamais penser par exemple qu’il ne mérite pas que je me donne à fond. C’est à nous magiciens, de savoir nous adapter, autant que possible, avec tout le courage et le professionnalisme que cela implique parfois ! Déjà, il faut apprendre à accepter que tout le monde ne réagit pas de la même façon (un public peu démonstratif peut avoir autant « adoré » votre spectacle qu’un public très expansif). Et, par ailleurs, il faut apprendre à bien adapter ses prestations en fonction des contextes différents qui se présentent (choix des tours, des réparties, du rythme…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *