«

»

Nov 14 2016

Rencontre avec Dominique Duvivier (P.E. Chaut) chapitre 6

En 2012 Pierre-Emmanuel Chaut avait voulu effectuer un reportage vidéo sur moi qu’il avait appelé « Dominique Duvivier… un reportage ». Ce reportage n’a finalement jamais été publié. Avec sa permission, je vous le livre aujourd’hui en exclusivité sur ce blog, séquencé en dix chapitres. Je publierai un chapitre chaque mois. J’espère que cela vous plaira !
Amitiés
Dominique Duvivier

5 commentaires

Skip to comment form

  1. Ohdaesu

    Très intéressante ta version simplifiée de la carte extraordinaire :) ! Simple mais redoutablement efficace ! Petite question: comment as-tu procédé pour l’épurer ainsi ? Je trouve que c’est d’autant plus réussi et complexe comme exercice que tu arrives à conserver, malgré le minimum de moyens techniques, la substantifique moelle d’une routine longue aux multiples effets !
    Bravo :)

    1. Dominique Duvivier

      Merci cher ami ! Je pense avoir justement répondu en partie dans cette vidéo du jour… Pour le reste, c’est plus compliqué de te répondre, car le principe de rendre simple une routine complexe peut prendre quelques décennies !!! Amitiés. Dominique Duvivier

      1. Ohdaesu

        Je me doute que le processus de simplification doit être éminemment complexe ! La force de cette version réside dans le fait qu’avec peu on peut faire tellement: peu de cartes, peu de techniques, peu moyens somme toute pour un effet, que dis-je, des effets innombrables ! Lorsque je t’interroge sur ce point l’idée est simplement de savoir en quoi consiste ton cahier des charges dans ce cas: vises-tu la même puissance que l’original ou, au contraire, cherches-tu au final à aller plus loin car, à mon sens, diminuer les moyens pour obtenir une même fin, c’est en définitive repousser les limites !? Qu’en penses-tu ?
        Et, pour finir, cette démarche de simplification, d’épuration peut-être même, est-elle systématique lorsque tu travailles ou retravailles un effet ? La fais-tu souvent dans l’optique de la vente à des tous débutants ou parfois pour ton usage personnel ?

        1. Dominique Duvivier

          Je me doute que le processus de simplification doit être éminemment complexe ! La force de cette version réside dans le fait qu’avec peu on peut faire tellement: peu de cartes, peu de techniques, peu moyens somme toute pour un effet, que dis-je, des effets innombrables ! Lorsque je t’interroge sur ce point l’idée est simplement de savoir en quoi consiste ton cahier des charges dans ce cas: vises-tu la même puissance que l’original ou, au contraire, cherches-tu au final à aller plus loin car, à mon sens, diminuer les moyens pour obtenir une même fin, c’est en définitive repousser les limites !? Qu’en penses-tu ?

          Je me retrouve avec les cartes et j’essaie de rendre « facile » et intéressant le tour original… »remasterisé ». C’est parfois très rapide, parfois plus lent mais souvent, je trouve vite car si c’est trop long, je pars du principe que je ne pourrai pas trouver une routine suffisamment bonne, une fois transformée !
          Sinon, je ne sais pas ce qui se passe en moi, mais honnêtement je ne cherche pas spécialement. Je trouve une nouvelle application, puis je dors dessus et si je vois que c’est pas mal, je conserve. C’est guère tout !!!

          Et, pour finir, cette démarche de simplification, d’épuration peut-être même, est-elle systématique lorsque tu travailles ou retravailles un effet ? La fais-tu souvent dans l’optique de la vente à des tous débutants ou parfois pour ton usage personnel ? »

          Un peu les deux. Nous avons beaucoup d’activités parallèles dans notre entreprise magique. Alors on trouve toujours une manière de fournir un post ou un autre. J‘aime retravailler les choses si elle passent par mes mains. On n’a jamais fini avec un tour. Toujours la possibilité d’améliorer. C’est un bonheur !

  2. Anthony SOUDIER

    Cette version simplifiée de La Carte Extraordinaire est juste magnifique. Moi qui suis plutôt du genre confirmé en cartomagie (depuis 1993 que je bidouille les cartes…) je dois dire que cette version simplifiée est d’une efficacité redoutable et qu’elle a la particularité de surprendre même les magiciens. On a le sentiment de vivre 50 transformations alors qu’en réalité il y en a peu…même esprit que pour Alladin : on vit beaucoup d’ effets alors qu’on en à beaucoup moins réellement : c’est magique, tout simplement !

    Ne dit-on pas que les choses les plus simples sont souvent les meilleures ? Voilà ce qu’est la vraie magie pour moi : aucun bidouillage et pourtant des trucs de fous se produisent.

    Félicitations Dominique pour cette trouvaille qui, mine de rien, demande un gros boulot de recherche…Au top ! Je vais tenter de simplifier la routine de la Caméléon tient…lol !

    Amitiés et merci pour tout, pour la passion, l’amour de la magie, le partage, la recherche après autant d’années…rien ne change et c’est formidable !

    Anthony, de Nancy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *