«

»

Juin 01 2015

MAGIPHAGEUH N°45 : Humeur après un spectacle

Hier nous étions le 20 avril 2012 et j’ai joué mon spectacle au Double Fond, « Le Hasard, C’est Moi ».

(Comme quoi j’ai quelques articles écrits d’avance pour mon blog ! J’ai compté il y a quelque temps : j’ai, à ce jour, à peu près de quoi publier un texte chaque semaine pendant 3 ans ! Eh oui, j’aime m’avancer. Je déteste être en retard ou simplement courir après les échéances…)

J’aime tant travailler. J’aime partager avec vous la magie que j’aime. Comme souvent ce spectacle a été un réel bonheur à jouer.

Dominique_DuvivierCertaines personnes viennent me voir moi parce qu’elles me connaissent déjà (souvent des magiciens), mais la plupart viennent simplement découvrir un spectacle de magie et c’est là ma plus grande joie… et ma fierté ! Ils se déplacent en masse dans un lieu comme j’en rêvais : un lieu propice à découvrir la magie telle que je l’aime par-dessus tout. C’est-à-dire de la magie humaine, basée sur l’échange et l’humour. De la magie interactive qui fait voyager et rêver !

Je joue ce spectacle depuis plus de deux ans… un exploit pour moi qui aime toujours changer de programmation. Au fil des représentations j’ai bien sûr transformé des choses, mais le spectacle est globalement resté le même depuis la Première en octobre 2010 et je suis toujours heureux de le présenter. J’envisage même de le continuer encore longtemps…

(j’ai finalement joué ce spectacle encore 1 an et demi, puisque la Dernière a eu lieu en décembre 2013.)

Certains habitués me disent que c’est le meilleur spectacle que j’aie écrit depuis le début. Un signe peut-être ? 25 spectacles que j’ai écrits depuis mes débuts, alors que le Double Fond va fêter ses 25 ans ?!

25 spectacles différents d’1h30, waouh… ça fait drôle quand même. J’ai éprouvé des joies immenses à les écrire, puis à les jouer ou à les voir jouer pour ceux que j’ai écrits pour d’autres magiciens.

Mais ce soir c’était donc « Le Hasard, C’est Moi ». La salle était comble comme d’habitude et, encore une fois, j’ai eu vraiment le sentiment de transporter mon public dans une autre dimension. Les spectateurs se sont laissés faire avec une gentillesse géniale. J’ai pris un tel pied artistique grâce à eux ! C’est comme si la magie les avaient changés subitement pour donner raison à Gaëtan Bloom, qui dit toujours que les publics du Double Fond sont les meilleurs du monde !

Je ressens tant de bonheur dans ma vie d’artiste, dans ma vie intime, comme dans ma vie professionnelle ! Je suis si reconnaissant à la vie ! Et je comprends aussi pourquoi je fais des jaloux… Beaucoup ne m’apprécient pas, ne m’aiment pas (sans même me connaître d’ailleurs souvent), voire me détestent. Tant pis pour eux. Je suis un homme comblé et j’excite certaines personnes aigries que je plains !

La salle d’hier soir, pour en revenir à elle, m’a scotché sur place. Le public avait envie de jouer. De s’amuser avec moi. Il paraît que c’est comme si certains soirs, dans les salles de spectacle, les publics se donnaient le mot ou pour être bons ou pour être moins bons : c’est un mystère que beaucoup d’amis comédiens m’ont relaté… Un sacré phénomène… En tous les cas, hier, c’était un merveilleux miracle !

3 commentaires

  1. Victor

    Malgré tout ce qui peut se dire, vous êtes un artiste, un artiste et un magicien… Donc un artiste magicien!
    Cependant, c’est un truc qui revient souvent (je pense entre autre au dvd de l’imprimerie… 1974 année de ma naissance… vous envoyez sec et vous avez raison si cela ne fait pas de bien, cela ne fera pas de mal… sauf à ceux qui se reconnaîtront et maintiendront leurs avis ou jugement dirait je. ..) cela semble vous miner… quand même…
    Peu importe ce que « l’autre que moi » pense ou dit de moi… Je dis ça là où tout va assez bien…mais parfois ça prend encore aux tripes… aussi…
    c’est vrai que le signe de reconnaissance est agréable lorsqu’il donne du plaisir, mais lorsqu’il fait souffrir que signifit il?…

    Bon voilà juste une petite réaction à ce que vous écrivez. ..
    Je ne suis personne et heureux de L’ÊTRE…
    Cpdt, vous n’avez jamais répondu à quoi que ce soit venant de mes quelques petites et médiocres réactions… et c’est dommage… pour moi? Sans aucun doute.
    pour vous…? J’ose espérer qu’après ce que vous venez d’écrire ci dessus, tout manque dans une potentielle relation communicationelle est un échec pour vous!
    Ou alors votre ramage est plus beau que votre fromage….et… Merde c’est quoi la suite?

    allez bonne continuation à vous ainsi qu’à toute votre magnifique équipe!

  2. Nilt

    En tant que spectateur, je peux vous dire que pour nous (la copine et moi, voir toute la salle!), s’est un immense plaisir de venir au Double-Fond!
    Je pense que vous ne recevez que ce que vous semez! En venant vous voir, on sait que l’on va sortir du quotidien, des tracas de la vie. Bref toute la troupe du Double-Fond contribue à ce que l’on passe un agréable moment. Comme Dorothée (celle du magicien d’Oz…), vous nous faites suivre la « yellow brick road »…
    Merci à toute la famille du DF!

  3. HABIB

    l atmosphère de la salle la descente des escalier on est déjà dans l intrigue et l imaginaire .PUIS on s assoit et voici que les artistes selon lA soirée arrive et nous embarque au pays de l a magie. LE DOUBLE FOND EN VOILA UNE JOLIE INVENTION ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *