«

»

Mar 15 2015

Jouer la comédie

Comme je le rappelle sans cesse, le fait de jouer la comédie lorsque nous présentons un tour de magie est essentiel : ce n’est pas qu’un « petit plus » qui améliore vos effets, c’est la véritable condition pour que votre prestation soit considérée comme un art et non juste comme une succession de « trucs énervants ». Il faut absolument laisser de côté l’aspect « prestidigitation » pure, pour jouer des sketches à base de magie. Pour faire grandir notre magie, nous nous devons de jouer la comédie. Bien sûr cela ne veut pas dire obligatoirement qu’il faille faire le clown : jouer la comédie, c’est incarner un personnage de fiction qui peut être drôle, fou, triste, intrigant… Peu importe ! Il faut juste savoir habiter votre personnage avec sincérité. D’où un travail sur soi-Alexandra-et-Dominique-Duviviermême très important, qui consiste déjà à savoir ce que nous sommes capables de jouer, avec plus ou moins de travail. Si par exemple, on s’aperçoit qu’on n’est pas fait pour faire rire, il est salutaire de choisir un autre axe de comédie. De la même manière, se donner des impressions de grand marabout sera forcément perçu comme ridicule si son charisme est inexistant. Sans oublier l’importance de votre physique, comme de votre âge : il y a certains personnages qu’on ne peut pas jouer si on est trop jeune et inversement. Pour tester toutes ces limites, rien de tel que l’expérience concrète et intense avec un public lambda (pas avec vos proches) : c’est à force de se frotter avec la réalité que, petit à petit, nos orientations se dessinent et qu’on peut entrevoir ce que l’on est le plus à même de faire vivre. Un exercice de base consiste par exemple à essayer d’interpréter pendant quelques secondes un petit rôle, histoire d’étudier sa crédibilité : si vous êtes pris au sérieux, c’est bon signe !

Par ailleurs, pour crédibiliser vos personnages, n’hésitez pas par exemple à prendre des cours de théâtre ou, tout simplement, à ingurgiter des films qui vous bouleversent assez pour reproduire, à votre manière, les jeux d’acteur qui vous ont profondément ému en les visionnant. Votre sincérité, garante de la qualité de votre jeu de comédie, naît d’abord de votre capacité à être vous-même sincèrement « pris aux tripes » par telle ou telle prestation artistique ou situation de la vie…

Dernier petit conseil : essayez justement de vous faire conseiller par des gens objectifs qui ne seront pas tentés de dire que votre prestation est bonne pour être débarrassés du fardeau d’avoir à dire que vous êtes nul ! Oui ! Trouvez ces personnes rares et indispensables, et ayez le courage de les écouter. Attention, n’oubliez pas de prendre en compte le fait qu’il faut choisir des juges qui ont une certaine expérience du public, sinon, même objectifs, leurs conseils seront caducs.

Bon courage… mais le jeu en vaut la chandelle !

2 commentaires

  1. Jean-Baptiste H.

    M. Duvivier,

    Je ne sais comment vous remercier pour m’avoir accompagné tout au long de mon éducation. Vous m’avez suivi aussi bien lors de mes voyages que de mes remises en question. Merci pour vos conseils que ce soit à travers vos écrits ou vos nombreuses vidéos. Vous êtes parmi ceux que je cite le plus souvent dans mes lettres de motivation ou essais de présentation lorsque j’utilise l’illusionnisme pour parler du cinéma voire de ma façon de vivre. Après toutes ces années à errer entre illusionnisme et cinéma, je me mets au théâtre afin de continuer mon parcours qui je l’espère m’emmènera vers une destinée aussi passionnante que la votre.
    J’assisterai à votre spectacle le 27 mars.
    Jean-Baptiste

  2. alex

    C’est ce que j’essaie de faire ici:

    https://www.youtube.com/watch?v=BoNxKxMUkUQ

    Pour les conseils, j’ai plein de gens qui veulent m’expliquer que mon numéro n’est pas bon une fois que je leur ai expliqué comment je fais. Ce ne sont pas toujours ceux qu’on voit sur scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *