«

»

Fév 08 2015

MAGIPHAGEUH N°44 : LA PERFECTION

Je dis toujours : la perfection, c’est gérer ses imperfections.

L’être humain n’est pas parfait, loin s’en faut. MAIS (heureusement que nous avons ce « mais »), nous avons la possibilité de gérer nos imperfections, ce qui nous permet d’approcher une forme de perfection… d’où le titre de ce magiphageuh !

Mains Dominique DuvivierMais comment gérer ces fameuses imperfections multiples et variées ? Eh bien, en croyant déjà qu’on peut y arriver, au moins en partie. Principe simple mais efficace pour démarrer cet intéressant débat avec moi seul (ha ha ha). Je plaisante pour apporter un ton léger à  ce sujet si crucial…

Pour ce qui concerne le domaine particulier de la magie, dans les débuts, on a tous tendance à faire un tour pour la première fois de sa vie et à se demander pourquoi on n’obtient pas d’impact génial avec… On ne sait pas encore que c’est en maîtrisant, comme une seconde nature, chaque geste, chaque mouvement, chaque étape de la mise en scène, du texte, des techniques des tours, que nous serons à même de pouvoir briguer ce challenge plus sereinement ! La perfection se travaille étape par étape. Il faut par exemple d’abord commencer par un seul petit tour qui utilise peu de gestes ou de techniques difficiles, le travailler et le présenter tant et tant de fois devant un vrai public qu’alors nous toucherons du doigt cette forme de perfection que nous recherchons. A force de peaufiner notre tour, chaque mot, chaque silence, chaque geste ne font plus qu’un : ils sont mêlés comme une sauce bien prise ! Impossible de savoir « qui est qui » dans la sauce, si je puis dire ! Voilà la recette d’un tour réussi à la perfection… Mon propos du jour n’est pas de développer tout ce qu’il faut pour réussir une prestation complète, mais je pense que ces ingrédients de base pourront maintenant vous laisser dans de bonnes conditions psychologiques pour affronter la perfection qui devient, j’espère, désormais plus palpable !

2 commentaires

  1. FERRIEZ

    Bonjour,

    Lorsque l’on députe une question difficile se pose.

    Doit-on bien s’entraîner avant de passer à l’acte ou l’acte est-il une forme d’entrainement ?

  2. cavaflar

    Ah ben voilà…..Moi, dès qu’on parle de sauce , je comprends tout lol !!!
    C’est une évidence, cela va sans dire mais cela va qd même mieux en le disant, le redisant mais surtout en le lisant et le relisant.:-)..Merci pour cette piqure de rappel.
    Amitiés
    Cavaflar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *