«

»

Avr 08 2013

MAGIPHAGEUH N°33 : le souvenir réactualisé

Quand on n’a pas vu un film depuis longtemps, avez-vous remarqué comme votre souvenir de ce film se « réactualise » de lui-même, à tel point qu’il reste intact au fur et à mesure des années ? Et avez-vous déjà éprouvé cette déception terrible de votre souvenir, si soigneusement conservé, qui vole en éclat lorsque vous visionnez à nouveau le film ? C’est assez fou cette façon dont notre mémoire fait le tri, n’est-ce pas ? Le rythme des films et tous ces détails qui sont biffés avec le temps, en laissant notre souvenir aussi beau que naguère… J’en suis toujours fasciné. Tous ces films de notre jeunesse par exemple : quand vous les revoyez, ils perdent souvent de leur superbe et parfois, vous regrettez presque de les avoir revus. Pas vous ? Votre souvenir si parfait, se retrouve victime des nouvelles informations que vous analysez avec votre nouveau jugement, vos nouvelles connaissances… car vous avez sans doute évolué ?! Dans ces moments-là, je me dis : et si nous assumions de garder intact notre souvenir d’antan ? Et si nous décidions tout simplement, en toute conscience, d’arrêter le temps en fixant notre souvenir une bonne fois pour toute sur telle ou telle époque ? Cette réflexion m’a guidé vers des idées de scénario pour un spectacle ou un tour de magie : proposer une aventure « hors du temps » au public. La résonnance sur les spectateurs serait forcément forte, car il s’agit d’une expérience universelle : on aimerait tous arrêter le temps et pouvoir ressentir les choses « comme au premier jour ». Dans le cadre d’un spectacle, il est facile de jouer avec ce concept : on peut facilement fondre l’intrigue du tour dans une époque révolue et, avec un bon texte et un bon jeu d’acteur, on embarque facilement les spectateurs avec nous. C’est même l’occasion rêvée de placer des tours qui ne pourraient pas tenir la route dans un contexte normal ! Le côté un peu « ringard » d’un tour peut non seulement très bien passer, mais même augmenter la force de votre prestation. Quelle chance de pouvoir ainsi faire revivre la splendeur des émotions passées ! Ce procédé est tellement puissant que, même sans utiliser forcément du matériel dit « ringard », vous pouvez simplement plus ou moins « ringardiser » volontairement votre propos (sans exagérer bien sûr et toujours avec humour), votre jeu n’en sera que plus percutant. Alors que tout le monde essaye toujours d’être moderne, actuel, « dans le coup », j’aime cette idée de redonner du sens et de la vie au passé, sans complexe, par le truchement du jeu. N’oublions jamais que, si le spectateur vient assister à une prestation, c’est qu’il a envie de jouer, de rêver, de partir avec vous ! Et j’aime tant cette idée de créer de toutes pièces des moments de ce type, qui ne subissent pas l’épreuve du temps et qui sont aussi impérissables qu’on aimerait que nos souvenirs  le soient. C’est du pur rêve, bétonné de l’intérieur. Une sorte de vie… en mieux quoi !

1 commentaire

  1. laurent

    Quel enchainement de mots. On retient son souffle. Et à la fin… oui… la vie apparait comme dans un souffle… magique.
    Votre texte m’a fait penser à Alexandra qui fait « renaître » ses objets de jeunesse.
    Au-delà et pour reprendre une idée que vous évoquez, Godard disait (ou faisait dire) dans un de ses films : classique = moderne
    Proposer une aventure « hors du temps » : en descendant les escaliers pour rejoindre la salle du double fond on entre déjà dans un autre espace…temps qui n’a pas d’équivalent.
    Merci à vous !
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *