«

»

Déc 24 2012

Photos souvenirs

Alors là nous sommes dans la période de la trentaine triomphante… une époque qu’on aimerait tous conserver pour l’éternité ou presque. C’est l’époque où tout semble simple et évident. On est en pleine santé sans faire attention à quoi que ce soit (on peut bouffer comme un chancre sans grossir… le rêve !). On est bien dans sa peau, plus trop jeune, mais pas encore trop vieux non plus… On est plutôt pas mal… Les filles se retournent parfois, alors, même si on est casé, l’ego est flatté. Les types qu’on croise se disent « oh la la, je voudrais être aussi beau !! », non je rigole… Au niveau magique, ma carrière est vraiment lancée et je m’apprête à créer le Double fond. Bref, tout va bien. J’ai même la conviction à cette époque que la magie peut rassembler tous les magiciens ou presque, grâce à leur passion commune ! Oui, un peu utopique l’époque…

Par contre, on m’a poussé à me faire couper les cheveux, ce que je déteste « grave ». Mon imprésario de l’époque me faisait croire qu’on perdait des affaires à cause des cheveux longs (tu parles !). Je crois surtout qu’il n’aimait pas les cheveux longs, ou qu’il était jaloux, voire les deux (lol). Depuis je n’ai plus jamais retenté l’expérience…

On est au Double Fond avec ma fille Alexandra au début des années 2000, dans un numéro avec des pommes qui voyagent magiquement dans des boîtes.

Nous avions écrit ce sketch sur la musique et le thème d’une publicité « Manpower » qui avait été un gros succès dans les années 90 à la télé (on y voyait des hommes de chantier, un casque sur la tête, dans une scène au ralenti… ça rappelle quelque chose à certains ?). Nous nous étions donc procuré les magnifiques casques que vous voyez sur la photo et réalisions tous nos gestes au ralenti. Quand, à l’époque, tout le monde connaissait encore la publicité d’origine, ça faisait bien marrer les gens… et nous aussi d’ailleurs ! Bien sûr, petit à petit, les gens ont oublié la pub et cela ne faisait plus rire que nous ! Lol. Enfin bon, ça reste un super souvenir. Depuis que nous avons commencé à travailler en duo avec Alexandra (depuis 1998-99), nous n’arrêtons pas de créer de nouveaux sketches comme ça. Certains durent avec le temps (comme notre sketch des gobelets qui est le tout premier tour que nous avons mis en scène en duo et que nous jouons encore aujourd’hui, sans presque aucune modification) et d’autre moins, c’est normal. On crée, on teste, on améliore, on change un détail ou deux ou tout ( !)… En tous les cas, on adore ça et on s’éclate ensemble. Alexandra est une partenaire parfaite. Tiens allez relire ça : http://www.dominiqueduvivier.com/2011/07/04/magiphageuh-n17-alexandra-mon-heritiere-magique/

 

 

Là, ce sont des extraits d’une série de photos qu’on avait prises pour décorer la vitrine de la boutique Mayette. On avait décidé de montrer « avec grâce » les objets vendus en boutique. Ça avait donné des trucs pas mal.

Chez mon ami Henri Verneuil. Il m’adorait et me prenait pour un Dieu en magie, alors que j’essayais de lui expliquer que c’est moi qui le prenait pour un Dieu, en cinéma (« Un singe en hiver », « Peur sur la ville », « Le serpent », « Le président », « La vache et le prisonnier », « I comme Icare », « Le clan des Siciliens », « Mayrig », « Le casse », « Mille milliards de dollars », « La bataille de San Sebastian », « Cent mille dollars au soleil », « Mélodie en sous-sol », « Week end à Zuydcoote »…). Henri était un passionné de magie. Il en a fait pendant 40 ans. Il a même pris des cours avec Slydini en personne ! Il allait souvent à la boutique Mayette pour s’approvisionner. Il gardait religieusement ses éditions de mes bouquins de cartomagie « Années 2000 ». C’est marrant. Un fou de magie, je vous dis !!!

1 commentaire

  1. cavaflar

    Très sympa cette galerie de photos…..je suis d’ac sur la trentaine..lol….la photo d’Alexandra avec les gobelets est cultissime reLOL (en majuscule cette fois)….et je suis red’ac avec Henri Verneuil…(et là je rigole pas…:-))
    Joyeux Noël à tous!
    Amitiés
    Cavafllar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *