«

»

Oct 08 2012

Roger Hodgson

Roger Hodgson sera mon devoir de la nuit…

Pour lire la suite, un petit conseil : mettez en route le son en cliquant sur le lien suivant. Sachez que l’extrait ci-dessous est avec le band, alors que, pour hier vendredi, ils n’étaient que deux :

http://www.youtube.com/watch?v=zKGOCOAI_2c&feature=relmfu

Je rentre de son concert à l’Olympia. Nous sommes le 5 octobre 2012. Il est 4h du matin et j’ai envie d’écrire quelques notes, pardon quelques mots, à son sujet…

Le choc. C’est un mot presque trop faible pour résumer ce qu’il se passe en soi lorsqu’on sort de ses mains, si l’on peut dire…

Loin des shows à gros budget façon Madonna et autres copies-bien-gaulées-de-ces-dernières-années, le troubadour Hodgson, lui, le joue minimaliste. Pas d’écran, pas d’effets ni de lumières de dingue, pas « d’Hodgson girls » bien roulées. Pas même de « band », ni d’orchestre ou de formation. Même pas de batterie ! Non rien, ou presque. Si : son TALENT. Son immense talent. Et sa douceur de vivre communicative.

Avec lui, juste un jeunot de moins de 30 ans, mais qui, au fil des morceaux, nous montre qu’il est à bonne école avec son master (Roger). Il assure grave le mec !

Ils ne sont donc que deux sur scène pendant une centaine de minutes. Ils nous font griffer les étoiles, nous emmènent sur des sentiers merveilleux. Nous font oublier qu’ils ne sont que deux justement….

Ils ont l’air de deux potes qui se sont perdus sur la scène pour nous faire kiffer. Juste pour leur plaisir et le bonheur de partager. Ils arrivent à nous faire chanter, battre la mesure (pour remplacer la batterie ?), siffler. Ils sont forts ces deux-là !

“Take The Long Way Home”… “Give a Little Bit” … “Breakfast in America”… “Dreamer”… “It’s Raining Again”… Plein de grands standards et des nouveautés magnifiques…

 

Lorsque le concert se termine, c’est comme s’ils étaient venus faire un tour dans nos âmes et qu’ils y avaient fait un grand coup de ménage. Ils ont tout nettoyé. Balaises les deux garçons.

Je n’avais jamais assisté à un concert avec juste deux musiciens.

Je n’avais jamais éprouvé autant avec si peu. Avec sa guitare, son synthé, sa voix, Roger nous a transportés… ailleurs. C’était pur. C’était beau. C’était généreux.

C’était le tout premier concert pour mon fils de 15 ans. Il a demandé à s’approcher encore plus près pendant le concert. J’ai l’impression qu’il a réussi avec mon fils aussi.

Il est très fort ce Roger Hodgson. Vraiment très fort ou bien il est seulement habité par quelque chose de plus. Allez savoir !!!

4 commentaires

Skip to comment form

  1. Bertrand GILLE

    Un Artiste vu par un autre Artiste.
    (Les majuscules ne sont en aucun cas des erreurs)

    On sent au travers ces lignes que vous avez été touché, profondément.
    Très bel hommage que vous lui rendez là !

  2. cavaflar

    Etre balancé comme ça dès le Lundi matin quelques années en arrière avec les bons moments qui accompagnent ces titres….Rhâââ Lovely…je prends crénom !!!
    Merci !!!
    Amitiés

  3. Sadie

    Merci Dominique pour une critique de concert merveilleux. Vous m’avez aidé à revivre l’expérience d’être là. Roger est un vrai musicien avec un grand coeur, il méritait tout ovation debout. Le spectacle à Paris ont été vendus depuis des mois, alors Roger a annoncé un spectacle à l’Olympia le 18 mai 2013. Les détails seront publiés sur ses officiels facebook: http://www.facebook.com/RogerHodgsonOfficial Belles images d’une nuit magnifique!

  4. superdesch

    Forcement un bon moment ce concert. Quand des jeunes se moquent de la musique de ma jeunesse, je leur fait toujours écouter « fool’s ouverture » et « scholl »…la réaction est toujours la même … »whaou…. » des la première écoute. . Même si j’ai découvert Roger Hodgson au moment ou supertramp perdait sa flamme avec l’album fadasse qu’est Breakfast in America

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *