«

»

Juin 11 2012

J’ai l’âge que j’ai…

Je vois beaucoup de mes confrères magiciens qui se teignent les cheveux, se la pètent genre « je fais du sport comme jamais », se mettent à manger bio pour se donner bonne conscience et garder un corps de rêve encore quelques secondes ! Pour ma part, je me dis : j’ai l’âge que j’ai et je profite de la vie comme elle vient… Selon la célèbre maxime : on ne peut pas être et avoir été.

J’ai eu la chance d’être plutôt beau et désirable pendant mes 40 premières années. J’en ai largement profité. Puis vint l’embonpoint et l’âge, ce qui ne m’a d’ailleurs pas empêché de continuer de plaire et d’être désirable… Je n’ai jamais éprouvé le besoin de me rajeunir ou de m’embellir de quelque façon que ce soit. Chaque époque apporte ses joies et ses peines. Je n’aime pas l’idée de chercher par exemple à dissimuler une calvitie naissante sous un chapeau, ou n’importe quelle sorte de « Photoshop live », si je puis donner cette image !

Je parle de cela dans l’espoir d’aider ceux qui se mettent à courir après le temps… en vain. Grand soulagement que de vivre chaque période de sa vie le plus pleinement possible et trouver dans chaque moment de sa vie de quoi se rendre heureux dans sa condition, même si elle fluctue pour devenir ingérable dans la grande vieillesse ? Pour moi tant que je ne suis pas grabataire ou à moitié sénile, tout baigne dans l’huile et j’essaierai de donner du plaisir au public jusqu’à la fin de mes jours !

5 commentaires

Skip to comment form

  1. Mike l'infirmier

    Je suis d’accord, les coureurs du temps courent en vain après celui-ci. Le temps qui passe, c’est-à-dire l’avancée en âge, ne devrait pas être un problème ; au risque de devenir une source de souffrance inutile. Simplement parce que l’on ne peut rien y faire, contrairement à ce que voudraient nous faire croire certains chirurgiens ou autres praticiens qui ont orienté leur pratique vers le « design ». Cela peut même tourner à un certain niveau de masochisme qui empêche de se tourner vers l’essentiel, et là justement perdre du temps… Vivons pleinement l’instant présent, c’est le seul moment que l’on vit en permanence. Quand à vouloir se donner bonne conscience, je remarque souvent que quand on en arrive à ce stade, c’est déjà trop tard, on limite plutôt les dégâts. Evidemment chaque cas est différent, mais Dominique nous donne une fois de plus de bonnes pistes pour être heureux, c’est ce que j’aime dans sa magie. A+ Mickaël

  2. Cavaflar

    Duvivier- Boudha…..J’aime !!! Dieu ou ses potes , ou le mec de Prométhéus distribue les cartes et c’est nous qu’on joue.!…belle philosophie de vie !! Amitiés Cavaflar

  3. Anthony

    A une époque où seule compte l’image, le mal de ne pas vouloir vieillir; de toujours être le plus beau possible (souvent plus beau que « l’autre »)…quel bonheur de lire ces quelques lignes intelligentes ! Merci Dominique, certains (et certaines) devraient en prendre de la graine ! Merci, tout simplement c’est que du bonheur à lire ! Amitiés, Anthony, de Nancy.

  4. Mike l'infirmier

    Tu sais Marc, c’est pas faux ! Ah ces alchimistes des temps modernes, ils se font effectivement des c… en or comme tu dis. J’espère que ce savoir occulte a évolué avec le temps, parce que selon la légende de base il fallait les avoir en plomb, au départ. Voilà, certains l’ont dans la tête, d’autres … ailleurs. C’est un choix ! Le charlatanisme s’infiltre partout, malheureusement . A+ Mickaël

  5. Florian

    Nous sommes comme nous sommes, et surtout comme on s’aime ! Pas besoin de changer pour les autres mais pour soit même et se sentir bien dans sa peau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *