«

»

Avr 16 2012

La scène : un combat joyeux

David (Chakkan) : « Après plusieurs mois d’absence, et malgré vos conseils avisés et le plaisir que j’ai à vous lire, une de vos phrases me dérange : « Une prestation en public, c’est comme un combat dont il ne faut qu’un seul vainqueur : VOUS ! » Ne serait-ce pas plutôt comme un Tango où le magicien serait le meneur de cette danse difficile et à l’équilibre élégant, et dont TOUT LE MONDE sortirait grandi ? (le magicien pour avoir réussi, et le public pour avoir rêvé) »

Je comprends ton point de vue, mais je confirme tout de même ce que j’ai dit ! Mais le combat dont je parle est une sorte de joute et les joutes ne sont pas dramatiques en soi. Je me rends bien compte que mon avis sur la question est plutôt anticonformiste : les gens en général n’ont pas l’habitude de dire les choses comme ça. Pourtant lorsqu’un artiste arrive sur scène –et en particulier un magicien- il est bel et bien « attendu au tournant ». Et si dans les premières secondes de présence face à son public, il n’affiche pas assez de force, il est mangé tout cru ! C’est un constat qui est dur, mais pourtant tout à fait serein, et je pense objectif. Certes le public vient pour rêver et pour partager un moment unique de bonheur avec toi, mais cela ne veut pas dire que c’est gagné d’avance ! Bien au contraire… Oui, il ne demande qu’à être émerveillé, mais non il ne croit pas du tout en toi a priori. Si tu ne lui démontres pas un certain nombre de choses précises, tu vas te faire lyncher et il y aura zéro rêve. Si rêve il y a, c’est que tu auras fait preuve de suffisamment de talent et de métier, pour que le public se laisse emporter dans TON univers. Donc il s’agit bien d’un combat, joyeux et consenti, mais un vrai combat ! J’ajouterai que si le public se déplace pour venir te voir, c’est pour voyager AILLEURS : d’une certaine façon il a donc envie que l’artiste gagne la partie contre lui. Il commence par résister, puis quand on parvient à lui faire lâcher prise, il t’en est immensément reconnaissant. Bref, je comprends ce que tu as voulu dire et le Tango n’en reste pas moins une très belle danse, mais comme j’écris sur ce blog pour exprimer MES points de vue et répondre aux questions que l’on me pose, je persiste et signe !

1 commentaire

  1. David (Chakkan)

    Merci beaucoup pour ces précisions.
    Etant moi-même pratiquant assidu d’arts martiaux, je connais ces combats que l’on pratique et ou l’on prend du plaisir…
    Je craignais simplement dans vos propos une vision cherchant le KO unilatéral, brutal.
    Ce que finalement je ne reconnaissait pas dans vos prestations, et sur quoi vous avez parfaitement levé le voile.
    Encore merci, j’ai beaucoup mieux compris. ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *