«

»

Mar 12 2012

MAGIPHAGEUH N°26 : LA CHOSE INTERESSANTE

 

Voici sur quoi s’épanchera ce Magiphageuh de folaïïïïïïïïe pour le mois de mars 2012 (écrit en décembre 2010, eh oui, je m’avance grave comme d’hab !) :

Pour qu’une chose soit intéressante il suffit de la regarder longtemps

Gustave Flaubert (1821-1880)

C’est pas beau, ça ??? Relisez la phrase plusieurs fois…

Autant dire que le bonhomme était branché grave pour son époque, n’est-ce pas ?

J’aime voir que des auteurs aussi connus que Flaubert puissent nous amener aujourd’hui à nous reposer les bonnes questions bientôt deux siècles après lui, alors que l’on perd si facilement notre chemin avec nos contemporains…

Les clés ne sont souvent pas là où l’on croit qu’elles sont et j’adore ce concept !

En magie, on est naturellement attiré par le dernier magicien à la mode etconditionné par exemple à admirer aveuglément les classiques de Marlo, mais est-ce bienla meilleure façon de faire progresser notre art ? Est-ce bien la bonne façon de faire évoluer notre magie et qu’elle nous donne autant que nous en attendons ?

Imaginons un instant que Flaubert est magicien, là, juste pour nous chers magiphages que nous sommes… et laissons-nous inspirer par la liberté de son esprit, source de toute forme de créativité. Laissons-nous guider par émerveillement…

Quand on est en pleine « exploration magique », seul à sa table de travail, on se laisse troubler par des sentiments contraires : d’un côté l’envie de créer des choses nouvelles, d’être différent pour aller plus loin et plus haut, et de l’autre l’envie de séduire ses potes magicos, de plaire et de « taper plus fort » que les autres sur les terrains de jeux à la mode : c’est le goût de l’instant ! Tout le monde passe par là…

Alors, sans s’en rendre compte, on fait des choix : on préfère tel type d’effet, tel autre mouvement. On se met à croire que tel tour n’est pas pour soi et que, par contre, tel autre est plus facile, car il correspond mieux à sa personnalité.

Mais posez-vous la question : pourquoi avoir donné sa chance à tel tour plutôt qu’à tel autre ? Avez-vous pensé que votre méthode était peut-être erronée ? que vos critères n’étaient peut-être pas les bons ? Pourquoi donner la priorité à ce qui nous plaît, plutôt qu’à ce qui nous rebute ?

Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de penser à notre citation du jour et donner une chance à ce que vous croyez qui n’en avait pas. Je pense que vous serez surpris des résultats !

Essayez dès à présent de vous attacher à un geste, ou à une idée, ou à un tour et de commencer à le laisser vivre dans votre tête, dans votre cœur, dans votre vie. Très vite, je crois que vous goûterez la clairvoyance de Flaubert… Vous comprendrez que notre penchant naturel pour les choses faciles et/ou « à la mode » n’était pas notre meilleur conseil… On perd plus qu’on ne gagne à ce petit jeu malheureusement habituel pour chacun d’entre nous !

C’est comme au restaurant : on est friand de nouveautés, on cherche le nouveau plat qu’on va adorer jusqu’à la fin de nos jours… mais on finit toujours par prendre le même genre de saveurs de peur d’être déçu ! Eh bien, en magie c’est souvent un peu pareil : on se comporte comme des niais… Alors tentez une autre façon de procéder. Essayez de regarder avec un autre œil ce qui ne vous intéressait pas. Mettez de côté vos a priori ! Prenez le temps d’apprécier différents magiciens, différents styles et vous verrez qu’il est probable que vous changerez d’avis sur cette approche qui ne vous séduisait pas au début ! Vous découvrirez, tôt au tard, qu’en explorant des principes qui ne vous faisaient pas kiffer de prime abord, vous gagnerez toujours en nouveaux horizons. La démarche est singulière mais réelle. Elle m’a enrichi personnellement, alors il n’y a pas de raison que cela ne soit pas le cas pour vous !

Allez, on se la refait une dernière fois ?

Pour qu’une chose soit intéressante il suffit de la regarder longtemps

Amitiés à tous

Dominique Duvivier


2 commentaires

  1. Cavaflar

    Que tout cela est donc Zen…et que tout cela me parle t’il….C’est Alexandre Astier , dont je suis AUSSI fervent admirateur de son travail…qui disait qu’il choisissait au restau quasiment systématiquement un plat qu’il n’aime pas…juste pour se donner un nouvelle chance de l’aimer…!
    En tout cas, ça décolle la pulpe du fond tout ça…Merci pour ce Lundi ébouriffant!
    Amicalement
    Cavaflar

  2. David

    Que j’aime ce genre de citations. Ca se rapporte beaucoup à ma façon d’apprendre la magie. Toujours dans le doute à me demander si je fais bien ou pas.
    Mais aujourd’hui, en vous lisant, je me dis que je suis peut-être dans le vrai. Je m’explique: bientôt vingt-cinq ans que je me passionne pour la magie (en tant que spectateur) et bientôt un an et demi que je me suis mis à sa pratique en tant qu’amateur….Je m’y mets sur le tard (j’ai 32 ans)et j’ai souvent l’impression d’appréhender la magie de façon quelques peu atypique puisque comme la majorité des amateurs qui vont primer sur la pratique et le fait de présenter quelque chose aux autres, personnellement, je vais à contre courant et cherche entre autre, en priorité, à comprendre toutes les subtilités des choses, d’en connaitres les origines, de savoir qui sont les précurseurs, de connaitre les histoire qui ont fait et qui font la magie, ou encore de connaitre ceux que, justement, personne ne connait (en tout cas chez les amateurs, j’entends bien)….
    Au delà de la pratique, ce que je veux avant de m’y mettre vraiment sérieusement, c’est avoir un bagage conséquent en terme de culture magique. Savoir pourquoi telle ou telle technique n’est pas, plus ou peu utilisée alors qu’elle peut très bien faire l’affaire dans certaines routines…..Savoir qui a inventé telle choses ou qui a utilisé et améliorée telle autres choses. Je ne sais pas si je suis bien clair, mais pour résumé je préfère savoir avant de pratiquer plutôt que pratiquer sans savoir quoi et pourquoi. J’ai souvent trop l’impression, de mon point de vue de spectateur, que beaucoup de magiciens, qu’ils soient médiatisé ou non, se concentre uniquement sur la pratique alors que c’est tellement enrichissant de bosser la théorie. En agissant ainsi, du coup,j’ai l’impression qu’ils perdent en impact, qu’ils font de la magie pour faire de la magie sans penser que les gens ne sont pas si bête et que les « montreurs de tour » ne dureront jamais aussi longtemps dans le milieu que des magiciens, des vrais, qui en ont autant dans la tête que dans les mains et qui souvent vont primer une technique rare plutôt que l’effet à la mode.
    Et là, en lisant ces quelques ligne, je suis persuadé que je serai bien plus crédible en agissant ainsi, même si, du coup, mon apprentissage sera bien plus long que la normale avant que je sois capable de présenter quelques choses de réellement intéressant et qui sorte des routines de bases que l’on peut apprendre dans les livres…….
    Tiens, j’ai dit livre……encore une choses que je préfère à la majorité: sans savoir réellement pourquoi, les livres me paraissent plus instructifs et plus pratique que les dvd. (Même si je ne crache pas sur quelques dvd pour bosser bien evidemment)
    En tout cas, je tenais à vous remercier pour tout. Rien que par ce blog en général, déjà, vous m’apporter beaucoup dans ma vision de la magie et dans les réflexions que je peux me faire. Et peu importe si je ne suis qu’une tanche en terme de pratique pour le moment, ce genre de site,et ce genre d’écrit, à l’image de tout ce que vous faites, ne peut que m’être bénéfique pour mon apprentissage et pour ma façon de voir les choses.
    Encore merci, et à bientôt sur ce blog, en espérant, un jour pouvoir venir vous voir au double-fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *