«

»

Déc 12 2011

Ce que vous valez

Notre ami Dominique Rychel m’a envoyé cette histoire que j’ai eu envie de partager avec vous…

Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant  bien haut un billet de 50 Euros.

Il demande aux gens :

« Qui aimerait avoir ce billet ? »

Les mains commencent à se lever, alors il dit :

« Je vais donner ce billet de 50 Euros à l’un d’entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec. »

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :

« Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »

Les mains continuent à se lever.

« Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela. »

Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.                                                       .

Ensuite il demande :                                                                  .

« Qui veut encore avoir ce billet ? »                                 .

Évidemment, les mains continuent de se lever !                                .

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon… Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 50 Euros.

« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les événements.

Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien mais en réalité votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on a fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte. »

2 commentaires

  1. Jonathan

    C’est vraiment encourageant comme histoire!
    Idéal si un ami a besoin qu’on lui remonte le moral… c’est intelligent… Merci!
    Cordialement
    Jonathan

  2. cavaflar

    J’adore…je suis fan absolu de ce genre Ellipsopériphrasométatphorique, j’en connais des caisses…mais pas celle là..alors merci, et merci pour le reste évidemment….j’ai du mal à changer de jeu de carte….je les aime tout le temps..quand elles sont neuves qu’elles glissent et sautent parfois des mains jusqu’au moment ou elles sont usées, un brin collantes mais pleines de la mémoire des mouvements qu’on leur imprime…!
    Très bonne semaine et bien amicalement
    Cava

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *