«

»

Oct 10 2011

Au sujet de la sortie de mon tour « Les épingles ou chambre noire »

Au préalable, n’hésitez pas à visionner à nouveau la bande-annonce ci-dessous (parue le 5 septembre dernier) ! Et sachez que le produit sera finalement disponible à la vente à partir du 18 octobre prochain !

Ohdaesu : « Comment en es-tu arrivé à créer ta routines des épingles ou la chambre noire ? Qu’est-ce qui t’a amené à ce concept (…) ? Peux-tu nous narrer l’histoire de ta réflexion et du tour qui en naquit ? »

 Pendant de longues années j’ai manipulé les épingles en étudiant les différentes routines déjà créées (Jerry Andrus, Renélys, Garcia, Slydini, Bloom, Pierre, Paul et même Jacques !), sans jamais me sentir satisfait de ce que je donnais avec ces petits objets qui m’ont toujours fasciné. Le côté « Anneaux Chinois » qui ne fait pas de bruit, sans doute ! Lol. En fait, c’est surtout au niveau technique qu’il me semblait possible d’aller plus loin que les solutions existantes. Le volume des épingles, la possibilité de les dissimuler, d’en ajouter, de les substituer les unes par rapport aux autres : un terrain de jeu favorable pour explorer de nouveaux horizons me semblait-il ! J’ai donc commencé par bien m’imprégner de ce qui avait déjà été créé sur le sujet pour me constituer un « patrimoine visuel », si je puis dire. Je procède souvent comme ça pour pouvoir ensuite « oser l’impossible », créer de nouvelles pistes, tenter d’autres obédiences (car il s’agit bien de cela parfois, lorsqu’on doit tailler dans le gras…) ! Le magicien est conservateur en diable, ce qui m’arrange ô combien ! Pour ma nouvelle routine des « Epingles ou chambre noire », je suis parti dans l’idée d’exploiter le concept de la poche de veste (un vrai puits sans fond, qui m’a ouvert tant de possibilités !). Pour justifier le principe d’aller à la poche, j’ai imaginé un scénario autour du concept de « la chambre noire », comme du temps où l’on ne pouvait développer des photos que dans le noir : je plonge mes épingles dans une chambre noire, symbolisée par ma poche et il se passe des choses… Hop, j’avais ma base pour aller beaucoup plus loin ! Le principe de la poche, est vraiment une manne de créativité que je ne me lasse pas d’explorer (si tu as vu mon spectacle « Intimiste ultime », tu pouvais y découvrir une forme d’aboutissement dans le genre, avec ma routine des « Salières sans salières »). Bon, revenons à l’histoire de la création de ma routine d’épingles ! Après avoir trouvé un bon potentiel technique pour faire évoluer le tour, je me suis posé la question : quoi faire de mieux ? C’est ainsi que m’est venue l’idée de souder mes épingles en les donnant à examiner ! J’ai remarqué que lorsqu’on « catégorise » chaque étape d’un effet, on arrive vite à son point final. Il n’y a plus alors qu’à chercher quoi apporter de plus à l’objet ou comment le dénaturer, l’emporter dans un autre sentier, le faire exister différemment quoi ! Pas facile d’exprimer tout ceci par écrit. J’espère que ma réponse satisfera ta curiosité sur le sujet ! En tous les cas merci de ta question.

Jeannot57 : « Les épingles seront-elles suffisamment grandes pour bien être vues du public ? Très bonne initiative ! Au fait, savez-vous s’il existe un recueil de tours dédiés à l’utilisation des épingles ? »

Oui, les épingles sont de bonne taille (j’ai mis longtemps à trouver le bon fournisseur d’ailleurs !) et devraient pouvoir étonner un auditoire placé à une distance raisonnable du magicien. Enfin, si tu veux faire Bercy, ça ne le fera pas, sache-le ! Quant au recueil de tours dédiés aux épingles, je pense que tu dois parler bien sûr du petit livre original Jerry Andrus, paru dans les années 60/70 : « Safety Pin-Trix ». On peut certainement se le procurer aujourd’hui sur eBay ou ailleurs.

Sébastien THILL : « S’agit il d’une réédition, ou s’agit il d’un nouveau matériel? (nouvelles finitions etc…) »

C’est à la fois une réédition et en même temps un nouveau matériel. J’ai fait fabriquer un modèle un peu plus grand cette fois que le modèle précédent et les épingles soudées sont encore mieux qu’avant. De plus j’ai « remasterisé » ma routine (comme toujours) et je pense que ceux qui possédaient l’ancienne version apprécieront la nouvelle. Plein de petits détails en plus…

Nilton : « Mais quelle est la différence avec les « épingles enclavées » de Mr Bloom ??? J’adorais me faire un set tel qu’on peut le voir dans « Intimiste »…. »

La version de Gaëtan (Bloom) est inspirée de celle de Slydini, mais elle est très originale au niveau du trucage qui lui est très « Tounien » (sobriquet que je donne à Gaëtan). En d’autres termes, la version de Bloom est géniale mais elle est indépendante des routines habituelles. De plus celle de Gaëtan utilise des épingles beaucoup plus grandes que celles qu’on voit habituellement. Selon moi, si tu souhaites faire sa routine, il ne faut pas la présenter dans le même contexte que ta (tes) routine(s) d’épingles classiques.

2 commentaires

  1. Jeannot57

    Bonjour et merci pour ces précisions. Par contre, sur le vidéo, il est indiqué la date du 15 septembre pour la sortie et … impossible de trouver les épingles sur Mayette.com ?

  2. Ohdaesu

    Merci du fond du coeur pour ta réponse passionnante comme à l’accoutumé :)
    Ta manière de construire les effets est fascinante, là où la poche pour les spectateurs est souvent une solution qui permettrait au magicien de « tricher », chez toi elle devient le lieu même de l’effet ce qui est très gonflé :) mais fichtre ça marche à mort ! Sans compter qu’elle te permet de tricher… Mais au final elle est tellement le centre de l’attention, le lieu de l’illusion que toute tentative de suspicion est tuée dans l’oeuf… Je ne sais pas si je suis très clair en fait… en tout cas dans ma tête ça semble clair ;)
    Encore un immense merci Dominique ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *