«

»

Mai 02 2011

Critiques DVD « Intimiste 2 » aux USA

Chers lecteurs,

Sachez que votre serviteur, l’air de rien, a répertorié 52 rubriques différentes pour alimenter ce blog. 52 rubriques, comme 52 cartes et 52 semaines dans une année… Un jour, si vous êtes sage, je vous dévoilerai la liste de ces 52 façons de m’adresser à vous… En attendant, voici la nouvelle rubrique du jour : des critiques en Anglais parues récemment aux USA sur mes DVD. Pour les plus avertis, vous allez pouvoir réviser votre Anglais, pour les moins (comme moi), il ne vous reste plus qu’à trouver un traducteur ! En tous les cas, j’ai pensé que cela pouvait vous intéresser de voir un peu ce qu’il se dit de l’autre côté de l’Atlantique sur mes modestes petites publications…

A +

Dominique Duvivier

Tout d’abord une critique sur mon DVD « Intimiste 2 : DD frappe encore » parue sur le site de Murphy, le leader mondial actuel dans la vente de matériel de magie.

Official review by Bryce Kuhlman :

Albert Goshman is one of my heroes in magic. He was one of the first magicians I saw lecture and, by far, the most magical. When I heard Dominique Duvivier was performing an homage act to Goshman, I had to have it. Of course, « having it » means then having to review it. With four DVDs and over seven hours of content, this is no small task.

The first DVD contains the show. It begins with Dominique performing a trick that was quite baffling, even though he didn’t finish it. It was kind of a inside joke for magicians, but still an effective piece of magic. Then we launch into short video segments of the people that have influenced the show. You’ve probably heard some of the names: Fred Kaps, Ken Brooke, Max Maven, Michael Weber, Ricky Jay, Bro. John Hamman. If you don’t know these names, search them here at MyLovelyAssistant, buy some books and close your $^*@ing web browser until you’ve done your homework.

The first effect in the show is a unique take on Any Drink Called For. A blank deck with the names of liquors written on both sides in introduced and fairly shown. Each side of each card is different. One is selected randomly. The liquor named on one side of the card ends up matching the contents of a glass that was in a locked box in full view since the beginning of the show. Then the liquor on the other side is found inside a shotglass produced from the performer’s pocket which was previously proven otherwise empty by having one of the helpers reach in to remove and replace the key and lock from the box.

What follows next is a card sequence that defies explanation. There appears to be zero effort on the part of the performer. The people helping him are finding and naming the cards selected by members of the audience, seemingly without any help from Dominique. Unfortunately, the sequence that follows kind of gives away a bit of the method in the first segment. I would have stopped at the « miracle » phase.

Then we’re off to coins with a unique Copper, Silver, Brass routine followed by coin to purse and a coins across with a surprise ending.

Act two begins with a long, involved build-up to… the production of a small ball from a very large bag. You probably think I’m poking fun or making a joke. Non, mon ami, this was one of the most astonishing things in the set. The little ball is then used in a chop cup routine… with a solid cup… which then comes apart to create yet another cup… which is also solid. It’s hard to explain, but very cool to watch and extremely deceptive.

Enough! I don’t want to give everything away. If what I’ve written so far has not whet your appetite, I guess this DVD isn’t for you. For those of you who are interested, there’s another 45 minutes of material left to see. In fact, the bulk of what is left is Dominque’s tribute to Goshman, which begins with a beautiful, heartfelt and very humble introduction.

Dominique Duvivier embodies so many of the things that made Goshman wonderful to watch, yet he remains unique and true to himself and his own talents and personality. The performance is more like a conversation amongst friends than a show. Magic is happening all around him. We become a part of this magical world, not just a spectator.

The teaching segments are wonderfully detailed. Dominique goes over every little detail. He talks about how to get the most out of his helpers. Most importantly, he explains why he’s made the decisions he has. He covers everything from technique to prop management to psychology. Don’t fret if you don’t understand French; the translator is very good at conveying not just the ideas, but also the passion.

Et enfin une critique, toujours sur mon DVD « Intimiste 2 : DD frappe encore », parue cette fois dans le magazine « Magic » (LA revue de référence en magie aux USA) en avril :

Magic-Intimiste-2-DVD-avril

7 commentaires

Skip to comment form

  1. Alex

    You deserved it ! :)
    J’aime beaucoup le titre du Magic « Frappe encore », ils ne savent vraiment pas parler français à la rédaction ! D’ailleurs est ce que vous avez beaucoup d’admirateurs américains ou vous êtes beaucoup plus connu en France ?
    Au plaisir de vous voir au DF

  2. Bertrand GILLE

    Bonjour Dominique,
    Et bravo !!! Car ces retours démontrent (à supposer que cela était encore nécessaire) que votre travail et votre magie sont reconnus à travers le monde.
    Et vlan dans les dents des « pisse-froid » (comme vous le dites) qui passent plus de temps à dénigrer qu’autre chose.
    J’ai adoré ce set de DVD en particulier votre manie de rechercher l’efficacité dans le moindre détail. Un vrai travail de professionnel. Un travail d’Artiste !
    Pour le premier article, je me suis autorisé à en faire une petite traduction « à la volée ». J’ai essayé d’en respecter l’esprit. Si cette « traduction » ne vous convient pas, vous pouvez évidemment la retirer.
    Si vous le voulez, je me propose également de vous traduite le second.
    Traduction :
    Albert Goshman est un de mes héros en magie. Il était l’un des premiers magiciens dont j’ai pu assister à une conférence. De loin la plus magique. Dès que j’ai su que Dominique Duvivier réalisait un numéro en hommage à Goshman, j’ai voulu l’avoir. Évidement, « l’avoir » signifiait aussi le voir et le commenter. Avec 4 DVD pour plus de sept heures de vidéo ce n’était pas une mince affaire…
    Le premier DVD contient le spectacle. Dominique commence par un tour assez bluffant, même s’il ne l’a pas terminé. C’était une sorte de « blague pour magiciens », mais cela reste toujours une magie efficace.
    Ensuite, commence une séquence montrant plusieurs petites vidéos de magiciens ayant influencé le spectacle.
    Vous avez probablement déjà entendu ces noms : Fred Kaps, Ken Brooke, Max Maven, Michael Weber, Ricky Jay, Brother John Hamman. Si vous ne connaissez pas ces noms, alors lisez des livres et fermez votre « $^*@ » de navigateur internet tant que vous n’aurez pas fait votre part de travail de recherche personnel.
    Le premier effet du spectacle est un effet de « boisson à la demande » Un jeu blanc avec des noms de liqueurs écrit sur les deux faces est montré de façon claire. Chaque face de chaque carte comporte un nom d’alcool différent. Une carte est choisie aléatoirement : Le nom de la liqueur y figurant correspond au contenu d’un verre conservé dans un coffre fermé à clé et se trouvant à la vue de tous depuis le début du spectacle. Le nom de la liqueur se trouvant sur l’autre face de la carte choisie correspond pour sa part au contenu d’un verre extrait de la poche même de Dominique. Poche qui avait pourtant été démontrée comme clairement vide quelques instants auparavant puisqu’une personne du public y avait mis la main pour aller chercher la clé permettant d’ouvrir la boite.
    Ce qui suit ensuite est une séquence de cartes qui défie toute explication. Apparemment sans le moindre effort, les personnes (issues du public) qui l’assistent trouvent et nomment les cartes choisies par des personnes du public. Malheureusement, la séquence suivante donne une piste pour l’explication de la première phase. Pour ma part, je m’en serai tenu à la phase purement miraculeuse.
    Puis nous partons pour une séquence de pièce « copper, silver, brass » (cuivre, argent, laiton) suivie de voyage de pièces vers une bourse et des « traversées de pièces » avec un final très surprenante.
    Le deuxième acte commence par une longue séquence permettant de produire… une petite balle d’un grand sac. Vous pensez certainement que je plaisante. « Non mon ami » (en français dans le texte), Cela a même été une des choses les plus étonnantes de ce set. La petite balle est ensuite utilisée dans une petite routine de chop cup… Chop cup qui s’avère finalement être un gobelet… plein! Lequel permet de créer un autre gobelet… tout aussi plein ! C’est difficile à expliquer mais vraiment très cool à regarder et extrêmement bluffant !
    Cela suffit ! Je ne veux plus rien vous dire de plus. Si ce que j’ai déjà décrit ne vous a pas définitivement mis en appétit, j’en conclue que ce DVD n’est pas fait pour vous. Pour les autres qui seraient intéressés, il y a encore 45 minutes de plus à découvrir. En fait, la majeure partie de la partie restante est un hommage rendu à Dominique Goshman, qui commence par une belle introduction, sincère et très humble.
    Dominique Duvivier incarne très bien ces choses qui ont rendues Goshman si agréable à regarder tout en se restant fidèle à lui-même, en conservant son talent et sa propre personnalité. La performance est plus vécue comme une conversation entre amis que comme un spectacle en tant que tel. Nous devenons nous-mêmes une partie de ce monde magique, nous n’en restons pas seulement les spectateurs
    Les parties explicatives sont merveilleusement détaillées. Dominique a exploré chaque petit détail. Il explique comment tirer le meilleur parti de ses aides (assistantes).Plus important encore, il explique pourquoi il a pris telle ou telle décision. Il couvre tout : de la gestion du matériel jusqu’aux aspects psychologiques. Ne vous inquiétez pas si vous ne parlez pas bien le français, la traduction est très bonne et laisse très bien transparaitre les idées, mais aussi, la passion !

  3. cavaflar

    Bon …ben ça se mérite cette semaine de lire le Blog….un immense merci à Bertrand qui m’a aidé à saisir certaines subtilités qui m’avaient échappé…je suis surpris, aux states, ils racontent vraiment le DVD en dévoilant une partie des effets…dommage je trouve de ne pas laisser le spectacteur découvrir de lui même…j’ai adoré aussi le FRAPPE ENCORE by Duvivier….ça donne un côté… »I will be back!!! » Lol!
    Bonne semaine en tout cas
    Cavaflar

  4. Bertrand GILLE

    Il y a plusieurs petites erreurs (mineures) dans ma traduction. c’est le résultat d’une traduction « à la volée ». Ce n’est pas très grave mais surtout, je viens de voir que j’ai commis un lapsus assez amusant en faisant une erreur de traduction…
    En effet, on peut lire :
    « En fait, la majeure partie de la partie restante est un hommage rendu à Dominique Goshman, qui commence par une belle introduction, sincère et très humble »
    Dominique Goshman ! N’est-ce pas la preuve par le lapsus que la tentative de personnaliser/s’impregner de Goshman est réussie au delà de toute espérance?
    Encore Merci Mr Duvivier :)

  5. Nilton

    Quand je lisais les articles vous concernat outre-atlantique, je ne pensais pas que les américains vous appréciaient a ce point!!
    Quand on lit la comparaison entre vous et Mr Goshman… ça calme! Nous avons la chance d’avoir un goshman français messieurs selon les auteus des articles!!! Même Bertand Gille a fait l’amalgame (vers le 6eme paragraphe il ecrit »dominique Goshman)! Une simple faute de frappe ou un tour joué pas son esprit (comme un lapsus…)
    Il n’y a donc aucun de doute (pour ceux qui en avaient encore)! Vous êtes un grand maitre de la magie… (enfin a mes yeux, mais je ne suis pas le seul!)
    Alors qu’attend la France, mais surtout les magiciens français, pour vous reconnaitre en tant que tel!
    Un de vos nombreux, voir tres nombreux, fans,
    amitiés,

  6. superdesch

    C’est effectivement une des spécificités que je préfère.
    The performance is more like a conversation amongst friends than a show. Magic is happening all around him. We become a part of this magical world, not just a spectator.

  7. Hervé

    Oui, superdesch
    Et il sent ça à travers un DVD !
    Alors en vrai …
    Ceux qui n’ont jamais vu Dominique (et/ou Alexandra) en vrai vivant ne peuvent pas se rendre compte (autrement dit aller les voir au DF ;-)
    De toute façon, plus généralement le « live », c’est toujours mieux, non ?
    Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *