«

»

Mar 21 2011

Réponses à…

Mes chers amis,

Cette semaine, voici quelques réponses aux questions que vous m’avez récemment posées.

Merci à vous tous pour vos interventions qui montrent tout l’intérêt que vous portez à mon modeste blog !

Bonne lecture

Avec toute mon amitié

Dominique Duvivier

Jeannot57 : « Vous nous parlez des gens qui vous ont marqué et inspiré. Qu’en est-il des ouvrages et livres sur la magie qui pour vous sont des références ? En avez-vous lu beaucoup ? Avant l’avènement de la vidéo et des dvd, je me demande comment les gens faisaient pour travailler une technique ou un tour de carte juste en le lisant et sans l’avoir vu. »

 Très bonne question encore et encore… Je crois qu’on peut dire que j’ai à la fois beaucoup lu et en fait fort peu. Je m’explique. Il se trouve que je ne comprends malheureusement pas l’Anglais. Or, dans les premières années (années 70/80), les seuls ouvrages intéressants (du moins à mes yeux) n’étaient parus qu’en langue anglaise. Je me suis donc débrouillé à l’époque pour me faire traduire pas mal d’ouvrages, souvent en échange de connaissances que j’avais glanées de par le monde, à l’occasion de mes voyages et de mes rencontres, ou bien en échange de mes propres créations (oui, entre magiciens, les choses avancent souvent comme ça. C’est donnant, donnant !). Quant aux livres anciens de magie en Français, c’est grâce à Christian Fechner que je les ai découverts (il fut un de mes très proches amis dans les années 76/78). Et avant Christian, j’avais lu les PAYOT, que j’achetais au fur et à mesure au BHV principalement ( !) : « La technique moderne aux cartes », « L’encyclopédie des cigarettes » de Keith Clark (Pierre Cartier)… toute la collection de cette période. Parmi les traductions qu’on m’a faites, il y avait les revues comme Pallbearers, Linking ring, Kabbala, Pentagram ou Marlo magazine… Il y avait tous les petits bouquins de Marlo, Olram file et puis des bouquins parmi des centaines que je possède comme : « Expert Coin Magic » de David Roth, Stewart James (tout ce qu’il a publié), Edward Victor, Phil Goldstein et les livres de  Max Maven, tout ce qu’on peut trouver sur ou de Tamariz (écrit dans notre langue car peu parlent Espagnol dans mon entourage), « Mind Myth and Magic » de T.A Waters (une bible), Martin Gardner, Annemann, Paul le Paul qui parle d’Hamman, « The Bongo Book », « Learned Pigs… » par Ricky Jay, « A Modern Trade Show Handbook » par Seth Kramer (le créateur entre autres de la routine de cartes ambitieuses avec des double blancs !!!),  « Ken Brooke’s Magic Place » par John Fisher. Sans oublier des notes de conférences incontournables comme celles de Kaps (« Chinese Coin Routine » et « Fred Kaps’ Currency » sur les 11 billets, par exemple), « Trailing the dovetail shuffle to its Lair » par Persi Diaconis et Dave Bayer, tous les Tarbell, « l’encyclopédie des foulards », « Patrick Page notebook », tous les écrits de Paul le Paul, Al Mann. Parmi d’autres je conseille aussi « Don’t Blink » de James Swain… Et puis deux ou trois livres français comme : « La science amusante » par Tom Tit, les bouquins de Renélys et quelques « Mad Magic », pour faire court ! Voilà, tu as quelques pistes !

 Bertrand GILLE : « (…) j’ai pu admirer la version originale de Mr Goshman sur le net. (…) on assiste à un numéro maitrisé qui pousse la magie dans le domaine de l’art. Et vlan diront certains… revoilà le débat… « La magie est-elle un art? »… à ceux-là qui râlent et la ramènent souvent sans (trop) réfléchir, j’aimerais dire : OUI ! Il est des cas ou la magie est un art. La routine de Monsieur Goshman en est un criant exemple. »

 Tu n’as plus à te préoccuper de cette soi-disant polémique car c’est un faux problème. La magie est bel et bien un art. Il faut simplement prendre l’habitude de s’intéresser à ceux qui l’ont compris, comme Juan Tamariz ou Ricky Jay par exemple, et non plus perdre son temps à tenter de persuader les « pisse-froid », qui ne se laisseront de toute façon jamais convaincre par cette évidence. Dans mes jeunes années, cela me rendait fou ! Mais j’ai fini par comprendre à quel point tout ce qui compte est ce que l’on a soi-même dans le cœur… C’est une pure perte de temps de tenter de faire comprendre des notions de ce type à une certaine partie de magiciens. Et c’est valable pour tous les domaines ! Certaines personnes sont tellement conservatrices dans leur moi profond qu’en leur temps, elles n’auraient même pas pu envisager sérieusement que le cinéma fût un progrès, comme l’électricité, ou d’autres choses ! Je dirais même plus que ces personnes aiment se nourrir de ce type de polémiques, alors ne les alimentons pas dans ce sens. Laissons tomber et vivons ! Laissons-les se satisfaire de leurs convictions et, nous, profitons de la joie, du plaisir de vivre dans l’art de la magie, comme les magiciens cités plus haut et comme quelques autres qui nous permettent d’espérer des jours meilleurs !

 Cavaflar : « C’est dingue ça… plus vous nous ouvrez de portes plus on a l’impression que derrière c’est encore plus grand… c’est à la limite de foutre le vertige ! (…) Ma vision de votre art (…)est de plus en plus captivante au fil des lundis et le respect du travail et de l’intelligence qui caractérisent les gens de votre trempe de plus en plus fort. »

 Un puits sans fond en effet CAR… la magie est un art ! Et si l’on en doute de quelque manière que ce soit, alors il suffit de se demander pourquoi certains magiciens continuent sans cesse de nous cueillir, que cela soit avec des classiques ou bien avec des créations… Et d’ailleurs si des « créations » sont possibles, c’est bien que la magie est un art… Tu vois, tout devient logique dès lors qu’on place certains mots aux bons endroits !

 Cavaflar : « J’ai vu votre fille en spectacle dernièrement c’était… j’allais dire « magique » c’est con n’est ce pas… mais c’est vraiment le qualificatif qui me vient en premier… j’ai été cueilli par sa prestation… Le moment le plus fort c’était les anneaux chinois…enfin non japonais… ! Parce que c’était pour moi, du bas de ma position, le summum du ringard de la magie, le truc ou j’irais jamais… genre « magic mystery »…et bien voir ce qu’elle a fait de ce numéro, en terme de pêche , d’énergie et de plaisir… ça donne qu’une envie, c’est de se précipiter chez Mayette pour faire l’emplette des machins (…) Donc travail, intelligence…on y revient ! »

 J’ai mis en scène cette routine pour Alexandra et écrit un texte sur mesure, en pensant à elle, en pensant à ce qu’elle pourrait dire, ne pas dire, faire, ne pas faire…  Et je savais, un peu comme un cinéaste qui engagerait Robert De Niro, qu’elle saurait donner une dimension au texte, à l’ensemble de ce que je pensais pour elle… car Alexandra est une très grande artiste ! Je pourrais ne pas oser le dire, car elle est ma fille. Mais je l’ose facilement, n’étant nullement dans la complaisance, ni avec elle, ni avec personne du reste (grâce à mes choix de vie, j’ai pu ne pas avoir besoin de pratiquer le copinage, ne pas avoir besoin de faire plaisir à une kyrielle de gens qu’il faut en principe ménager…). Alexandra a un talent fou et je suis pris dans son tourbillon, tout comme toi, lorsque je la vois jouer, jusqu’à oublier que je lui ai donné le LA pour son spectacle !

 Sebastien THILL : « Ah cette version des salières ! Enfin une justification de l’objet : préparer un dîner ! Tellement drôle, ludique, décalé en restant logique… bref magique ! De quoi découvrir de nouvelles familles d’effets. Car derrière l’apparition se cache de nombreuses sous- familles n’est ce pas ? Et en plus, une nouvelle piste de création : devenir l’autre pour mieux devenir soi. Intéressant… comme chaque dimanche! »

 Merci pour ce que tu as écrit et merci de me dire ce que tu ressens. Cela m’aide beaucoup pour trouver des angles de réflexion et vous  les donner ensuite… Je suis un solitaire à la base et pouvoir entendre, lire vos commentaires m’encourage à vous donner plus. Et de façon plus précise aussi. Comme dit plus haut, je crois que plus j’explore la magie et plus je vois à quel point le chemin est ouvert, ce qui me comble de joies !

 Superdesch : « Ah les Salières ! On touche à l Art avec un grand A. De l’effet de la créativité, du jeux d’acteur et de la magie, le summum. (…) Merci de faire survivre ce numéro et de l’offrir à nos yeux , nous qui n’avons pu connaitre Goshman comme vous. (…) Effectivement pour moi Goshman manque un peu de cartes, tout comme intimistes 2 en manque aussi. Et si toutes les prestations ne sont pas les mêmes, quand pourra-t-on au moins voir les Intimistes que l’on a ratés ????… »

 Je ne crois pas que Intimiste 2 manque de cartes, loin de là ! Notamment la routine de cartes folles… Je crois n’avoir pas lésiné ! Mais on peut déplorer que le spectacle ne dure pas 3 heures (lol). Je plaisante mais juste pour accentuer le fait qu’il y a, selon moi, largement de quoi contenter (raisonnablement) tout public dans cette version n°2. Pour ce qui concerne les suites, c’est à l’étude et il est probable que, SANS explications, des morceaux d’Intimiste 3 voient le jour prochainement !!! Encore un peu de patience et vous en saurez davantage…

 Ohdaesu : « Ton témoignages redonne grand courage ! Certes il me semble que créer est l’affaire de chacun, au sens où la personnalité joue un grand rôle (sinon y aurait-il vraiment création ?) et puis on pense tous de manière différente. (…) J’essaie autant que faire se peut de construire à ta manière en essayant de me trouver par la même. Je ne veux pas et je ne pense pas que l’on puisse copier ton cerveau et la manière dont il fonctionne mais s’en inspirer, j’en suis certain, peut amener à se trouver et c’est ce que je m’efforce de faire ces derniers temps. Pas facile quand on est dans une période de remise en question totale de sa manière de “faire de la magie” et que cela dure… Mais de pareil trésor comme tu nous confie chaque dimanche, ou lundi donne un bon coup de fouet pour aller plus loin et d’une certaine manière, se battre :) »

 Tant que le Grand Architecte me prêtera vie dans des conditions acceptables je continuerai d’explorer des chemins magiques à l’infini, car la magie est un art à part entière. Hop, c’est re-re-re-dit !!! Mon cerveau est spécial, c’est clair et net, mais le tien aussi. A toi de le révéler, de le faire grandir, de ne pas trop le freiner voire de le stopper par des préjugés. La création est ennemie des préjugés, donc du conservatisme ambiant, du politiquement correct, des conventions ! Ecarte-toi des donneurs de leçons qui ont pour crédo d’affirmer qu’on ne peut pas faire ceci et encore moins cela parce que… c’est établi comme ça ! En art, rien n’est établi, tout peut bouger, à soi de le prouver. C’est le défi quotidien que je tente de relever à mon petit niveau… Certains essaient sans cesse de vous prouver le contraire, ils veulent vous ramener à la raison et vous convaincre que c’est la règle qui en confirme une autre etc. Sache qu’il n’y a pas de règle, sinon de réaliser tout ce qui sort de tes tripes et que tu partageras de façon évidente avec les premiers publics que tu rencontreras. Le reste n’est que littérature de bas étage !

5 commentaires

Skip to comment form

  1. superdesch

    Je persiste et signe à dire qu’intimiste 2 manque de routine de cartes.
    Mais se n’est qu’une réflexion personnel de mauvaise foi inspirée pas mes gouts…ou par mes limites.
    Je dis peut être aussi cela justement parce que la carte folle du spectacle est une pure merveille et que ma premiere reflexion à été de me dire: »encore!! »
    Peut être aussi, je dis cela parce que leurs faisabilités est restreinte contrairement a celles d intimiste 1 .
    Mais en parlant de cartes folles, je rêve d un dvd reprenant toutes les routines de cartes folles qui incarnent à merveille la créativité, la convivialité et l’état d esprit des spectacles duvivier.
    Je ne les ai certainement pas toutes vu et je repense souvent a celle du « le hasard c est moi » qui était trop folle pour l’apprécier qu’en une seule vue.
    Pour le reste des réponses, Je me suis toujours posé questions sur la difficulté de lire des livres de magie en anglais quand on ne maitrise pas bien la langue.
    J ai donc la reponse ce soir, il faut passer par un bon copain traducteur.
    Pour l art, je suis d accord. C’est pour cela que la routine des salières de Goshman est une pure merveille. Elle n’est pas faite pour pendre ou frustrer le spectateur mais pour l’émerveiller, le faire rire le faire rêver…lui faire passer un bon moment. Et c est la magie que j aime.

  2. cavaflar

    Merci, Dominique pour ces réponses….plein de références pour nous boulimiques (….enfin moi en tout cas !) de cet Art Majeur (puisque c’est sur désormais !)…..plein de livres à découvrir après les DVD, ça permettra de continuer à progresser dans le train … :-)
    Je découvre qu’en magie, comme dans la santé, il y a la Génétique…(les bases, des « familles d’effets », les techniques…..) ET l’Epigénétique…ce que l’environnement fait de la génétique (la « tête », les mains, le grain de folie, la personnalité du magicien)…ça c’est rassurant !
    Ainsi, la Magie et l’Art ne meurent jamais, portés tour à tour par des artistes différents… !
    Très cordialement
    Et à très bientôt au double Fond
    Cavaflar

  3. Mickaël (Mike l'infirmier)

    Hello,
    Je n’avais pas encore lu ton blog cette semaine, je viens de le faire. Cela ne fait pas si longtemps que je pratique, donc cela fait peu de temps que j’entends parler de Goshman. Et c’est par toi, comme beaucoup j’imagine, que j’ai découvert ce nom.
    Je n’avais vu que des extraits du maître, et jamais sa routine originale des salières en entier. Quelle étrange sensation!
    Moi je n’ai pas de lien avec lui, je ne l’ai pas connu, et pourtant j’ai ressenti une certaine émotion en le regardant. Cela m’a touché.
    Et là j’ai réalisé! Je l’ai déja vu! C’était à Paris, un soir, au double fond… Il n’avait pas la même apparence, mais on se fout des apparences!
    Ce lien qui te lie à lui me dépasse de loin, je suis un étranger, et pourtant je l’ai bien pris dans la gueule!
    Ce dont je suis sûr, c’est que ta magie va au delà de ce que certains… pisse froid comme tu dis, doivent imaginer.
    Combien d’entre eux savent vous toucher de l’intérieur?
    Quand on n’a pas eu la chance de connaître tel ou tel maître, profitons des dignes successeurs encore en ce monde, non?
    Voilà, je ne sais pas comment le dire autrement
    Amitiés
    Mickaël

  4. MightyJoe

    Bonjour à tous :-)
    Désolé pour mon absence mais entre le boulot et le moral, j’avais du mal à passer.
    N’ayant pas eu l’occasion de voir Intimiste 2 je ne pourrai donner de commentaire sur ce point…
    Je me posais juste une question suite à la collection de livre et autre magazine cité, existe-t-il à l’heure actuel encore des magazines traitant de la magie? Les bons livres commençant à se faire rare et les dvd n’étant pas toujours très pratique dans les déplacements que je me posais la question…
    Merci en tout cas à vous de continuer à nous faire rever dans cet univers grandiose.

  5. Jeannot57

    Bonjour et merci de prendre le temps de répondre à toutes nos questions :) C’est toujours un plaisir de vous lire et d’en apprendre à chaque fois un peu plus. Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai des lectures qui m’attendent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *