«

»

Fév 07 2011

MAGIPHAGEUH N°12 : JASON ENGLAND

 Ça y est, déjà février ! En juillet dernier nous avons accueilli Jason England au Double Fond, pour une journée entière de pure folie magique… Le lendemain de sa venue, je vous avais écrit ce petit texte pour vous donner mon sentiment à chaud. Bonne lecture à tous !

Avec toute mon amitié et mes remerciements pour votre fidélité

Dominique Duvivier

De la technique de haut niveau, avec ce bonhomme, c’est certain… mais de la technique intelligemment vendue, pas comme celle qu’on voit habituellement dispensée par les pas-bons-qui-se-croient-super-top ! En fait je vous parle plus d’esprit que de technique pure. Avec Jason England, vous découvrez qu’il existe des techniciens hors-pair qui, en plus, ont du cigare (qui savent par exemple que Marlo… humm, j’ai déjà dit ce que j’en pensais plusieurs fois ici… eh bien, ils pensent pareillement ! Lol). Vous découvrez qu’il y a sur cette Terre des gens qui sont à la fois ultra-pointus en technique et qui sont en même temps… normaux ! Pas autistes, pas psychopathes des cartes. Non, je répète ce mot important dans ce contexte très spécialisé : NORMAUX.  Jason Headshot web

Le père Jason (oui, on vient de se rencontrer, mais c’est un peu comme si l’on s’était toujours connus), est rompu aux techniques de tricheries et de jeux en tous genres : il connaît le sujet sur le bout des doigts. Le thème est fort riche et pourtant je crois qu’on peut dire qu’il sait… tout ! Une encyclopédie vivante. Un fou. Un vrai passionné comme je les aime. Ses influences sont multiples mais son « master » en particulier est Steve Forte… On peut tomber plus mal ! Si vous ne connaissez pas cet expert des tricheries, renseignez-vous et vous verrez ce que je veux dire…

Avec Jason, nous avons passé beaucoup de temps ensemble, avant et après sa journée au Double Fond :  outre la découverte de la gastronomie française (c’est gourmand absolu !), nous nous sommes montrés plein de choses et il semblerait qu’il ait apprécié les petites joyeusetés que j’ai créées de mon côté sur son thème de prédilection… Cool ! Je le note, juste histoire de faire plaisir à quelques TAQUINS (je me gausse !), qui liront forcément ces lignes et qui sont toujours si curieux de connaître mes avancées et mes accointances avec le reste du monde magique ! Ils font tellement tout pour me faire connaître et apprécier de par l’univers, qu’ils apprécieront bien sûr que je continue mon petit bonhomme de chemin, enrichi des échanges avec quelques confrères prestigieux. Lol. Mais revenons à notre sujet du jour !!

Jason a donc fait un véritable sacerdoce de ses recherches techniques et des moyens pour progresser avec. Le sujet est si passionnant ! Imaginez à quel point j’ai été heureux de pouvoir échanger des heures sur le sujet, alors que j’étudie le thème en solitaire depuis quelque trente petites années ! C’est Franck Garcia qui m’a mis le pied à l’étrier dans ce domaine particulier des techniques de tricheries et je me suis délecté de voir que Jason England possède ce même esprit de recherche qui caractérisait Garcia pour faire avancer ses doigts et ses réflexions. C’est amusant d’ailleurs comme le monde est petit dès lors qu’on touche à des choses pointues : Ricky Jay et Persi Diaconis m’ont beaucoup donné de pistes de travail sur ce terrain particulier et, comme par hasard, les proches de Jason sont quasi les mêmes individus…  P1070677

Comme vous pouvez l’imaginer, tous ces terrains de jeux ont été propices à développer une relation particulièrement riche avec Jason. Et c’est là d’ailleurs qu’on peut noter qu’il existe bel et bien une approche différente de la technique pure et dure : abordée avec un état d’esprit intelligent, c’est un véritable chemin d’ouverture vers les autres et non un exercice nombriliste, tourné vers un soi unique et étriqué, comme le pratiquent tant de malheureux « magiciens » ! Intéressant, n’est-ce pas ?

A partir de ces « reniflages » de part et d’autre, nous avons pu Jason et moi échanger des mouvements, puis des points de vue techniques pour berner notre prochain, surtout lorsque celui-ci se croit connaissant et aguerri… rompu, devrais-je dire, aux techniques underground. Pour vous donner une idée, imaginez par exemple, que nous parlons de localisation d’as dans un jeu et qu’une nuit entière ne nous a pas suffi à cerner le sujet. Bon signe, me dis-je… Nous avons abordé des dizaines de positions toujours dans ce même et unique but, localiser les as : le mélange (amusant de parler de mélange !) des techniques de tricheries avec les techniques conventionnelles pour « remonter un montage », ou le constituer, ou le faire bouger dans le jeu, ou « noyer le poisson » pour tel niveau, puis pour tel autre, les techniques de flottement de break pour le reprendre par un autreP1070641  endroit, etc… C’était sympa de parler avec une autre personne des choses qui hantent mes nuits depuis toujours ! Pour une fois, j’étais avec un interlocuteur qui comprenait mes délires… ça faisait un moment que la situation ne m’était plus arrivée. Avec Michael Weber , quand nous avons l’occasion de nous voir, nous parlons plus d’effets et de genèse d’effets. Parfois la technique nous interrompt, mais celle-ci est plus un outil. Ici, nous étions au cœur de la recherche, tout en feignant de parler de présentation. Un peu l’inverse quoi ! Je fais exprès de ne pas citer de noms techniques pour permettre aux lecteurs normaux de me suivre, car si je parle de mucks, riffle stacking et autres  up the ladder shuffle, gambler’s cop, faro check, reverse breather crimp, je crois que je vais perdre un bon nombre de lecteurs… Je vais en gagner d’autres, mais je préfère conserver les personnes habituelles ! Mon propos est de vous donner envie d’explorer les tréfonds de la technique, sans pour autant sombrer dans le travers du mouvement pour le mouvement ! C’est la caractéristique principale de Jason justement. Il est un VRAI technicien, mais sa technique ne tombe pas dans les écueils habituels (en gros il n’est pas chiant, ni masturbatoire).

Je pourrais approfondir davantage ce sujet que je viens d’effleurer simplement, mais je préfère vous conter la fin de l’intervention de Jason England au Double Fond, le 10 juillet dernier. P1070662

Une dernière question fut posée. Elle avait un rapport avec l’empalmage, le questionneur se demandant comment faire pour empalmer à cause de sa main trop petite, ou trop ceci, ou pas assez cela… je ne me souviens plus très bien à quel niveau il considérait que sa main normale était anormale selon lui. Pour répondre à cette question, Jason (d’un naturel pourtant extrêmement calme), devint un peu courroucé, pour parler comme le bon roi Louis le XIVème. Du moins plus mordant qu’il ne le fut pendant les 4 heures de sa conférence/séminaire. Presque scandalisé en fait, c’est une anecdote qu’il nous narra pour toute réponse. Il avait vu récemment un jeune magicien, sans bras et sans jambes, du nom de Madhi Gilbert. Nous conseillant ardemment de nous rendre sur youtube ( http://www.youtube.com/watch?v=crueRHCwRzw, hop voilà le lien pour vous !), il raconta que ce magicien arrivait à saisir son jeu de cartes avec ses petits moignons et à réaliser des techniques incroyables. « Il va vous baiser, dit Jason d’une voix un peu plus rauque que depuis le début. C’est extraordinaire ce qu’il fait, ce magicien. Il a une détermination folle. » Là, je vis une larme sortir de son œil gauche. Il marmonna encore un : « Vous n’avez pas le droit de dire cela », en s’adressant au questionneur… Un silence s’empara alors de la salle du Double Fond. Jason sortit de scène. Et le public, se ressaisissant, l’acclama. Rideau !

Fin

6 commentaires

Skip to comment form

  1. cavaflar

    j’étais en train de m’esbaudir devant la vidéo et cette belle leçon de vie et de persevérance lorsqu’avec mes deux mains gauches et mes dix pouces j’ai tout effacé…lol..pu de message…il doit etre quelque part dans les tuyaux….En tout cas, monsieur Jason, fait envie, c’est quand qu’il revient manger dans notre beau pays ct’homme là???! Merci pour le partage en tout cas.
    Amitiés
    Cavaflar

  2. superdesch

    Fort agréable de lire Dominique nous parler avec plaisir admiration et complicité d un de ses collègues contemporains .Je ne le taquinerais pas sur les remarques de certains au sujet de ses aigreurs et susceptibilités (hic). Qu il m arrive pourtant de comprendre alors que je ne fais pourtant pas réellement parti de la communauté des magiciens dont je ne suis pas spécialement fou. Mais quand on le voit nous parler de Jason England, on est bien loin de tout cela.
    C est vrai que moi qui ne suis sur le tard qu’un usurpateur de la magie aux petits doigts boudinés, les ultra-pointus en technique ne sont pour moi que des extras terrestres qui par moment me donnent l impression que je ne suis qu’une sous m…e ! de cet art . Ils me donnent aussi par moment l envie de ne plus jamais toucher un jeu de cartes.
    Paradoxalement n étant pas adepte des gimmicks , des cartes truqués ( pas les cartes spéciales…ca n a rien a voir…! ) , c est la magie que j aime ou que j aimerais pour moi et qui me pousse a travailler un minimum. Au moins pour m alléger de la lourdeur des montages et me donner de la liberté dans mes routines . Pour moi la technique se doit d être avant tout un outil de liberté et non l inverse.
    Je suis souvent partagé entre la crainte de la technique qui tue la technique, qui tue la magie. Et l admiration de la technique qui coupe court à  » oui d accord, mais il y a un truc! ».
    Je n arrive pas à pratiquer un tour qui ne nécessite pas de technique (j ai d ailleurs un « wow » tout neuf) , même si je me rend compte que je me limite à bien peu d entre elles. Mais c est avec elles que je prends le plus de plaisir à travailler la magie , simplement dans le plaisir de progresser de maitriser , tel un peintre ayant plus de plaisir au fond de son atelier qu’à exposer .
    Moi qui fait aussi parti des petites mains à la souplesse d une pierre , j arrive a comprendre la question sur la taille de la main. Bien sur les surdoués,les sur-précoces,les sur-travailleurs expliqueront toujours que se n est pas un problème. Mais cela me fait penser à un joueur professionnel de basket NBA ne mesurant qu 1m65. Certes, cela démontre que malgré sa taille, c est possible. Mais au départ, n est ce pas un handicape quand même ? Nécessitant de trouver d autres parades d autres techniques que les monstres de 2 mètres ?
    La réflexion sur le chemin entre l ouverture et le nombrilisme est le point centrale ,fort juste et valable dans bien des domaines.
    Et finalement en commençant mon commentaire par l aigreur et la susceptibilité , je me demande si se n est pas par jalousie, susceptibilité et aigreur de ne pouvoir jamais arrivé a ses niveaux là, qu’il m arrive d avoir un regard contrasté et incohérent sur les grands techniciens de la cartomagie.
    Techniciens n est d ailleurs pas le bon mot, je vois cela comme des artistes de hautes voltiges ne travaillant pas avec le filet du gimmick . Des mains de hautes performances en opposition à la haute performance des ingénieurs de la magie. Mais si c est de la haute performance modeste au service de mes yeux d enfants plutôt qu’au service d un ego , j admire et j adore.
    Je ne connais Jason England qu’ a travers ses vidéo de theory11 qui n abordent pas que de la haute voltige. Plus que les techniques de triche,les thermes qu’ il a abordés avec Dominique sont intéressants et passionnants pour tout ceux qui aiment avoir un jeu entre les mains . Effectivement je ne connaissais pas les thermes de toutes ses possibles passes. .Mais une petite question sur la photo du séminaire de Jason England ou je vois une disposition de la salle inhabituelle, est un du a un problème de gestion des angles?

  3. cyril

    Moi j’ai adoré la conférence que ce soit du début à la fin, en effet cela fut très poignant quand Jason England nous a parlé de ce jeune magicien sans avant bras ni main (mais pour moi et je sais pas si c’est ce qu’il souhaitait mais) je me suis remis en question et en magie je ne parle plus d’impossible.
    Mon seul regret est que cette conférence fut trop courte, car j’ai vraiment appris beaucoup d’astuces même si pour le moment elles ne me servent pas toutes (surtout vu leur complexité mais avec force et volonté nous pouvons y arriver).
    Merci encore à tout le monde. Car pour résumer : conférence magnifique, accueil super, donc vivement la prochaine.

  4. Dominique DUVIVIER

    Merci à tous pour vos interventions. Votre intérêt me touche toujours et je lis avec intérêts vos réactions à chaque fois.
    Pour répondre à « Superdesch », la configuration différente dans la salle de spectacle du Double Fond n’est pas dûe à un problème d’angle… mais de place ! Il y avait tellement de monde que nous avions placé différemment les sièges pour que nous puissions « tenir » tous en bas. C’est souvent le cas pour les conférences.
    Mes amitiés à tous et encore un grand merci pour votre fidélité

  5. MightyJoe

    Je ne débarque dans cet univers qu’assez tard et je n’ai donc pas su participer à cette conférence mais la lecture faite de cet article ne peux que me faire espérer qu’il revienne un jour.
    Pour moi la petite vidéo m’a fait l’effet d’une bombe parce que je me posais la meme question que le dernier interlocuteur et donc en voyant cela on se dit bien qu’avec du travail et de la perseverance, on peut arriver à tout.
    Encore merci

  6. Bruno Noulet

    dans le genre vidéo « handicap/ferme ta bouche et te plains pas », y’a ça http://www.youtube.com/watch?v=Y3Marz6qLsI qui bien que très ricain dans le montage fait de l’effet dans le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *