«

»

Jan 10 2011

Pâtes à ma façon

Toutes mes excuses : vous avez dû remarquer que je n’étais pas au rendez-vous de ce matin sur mon blog ! Je suis désolé de ce retard, mais nous sommes en pleine semaine de tournage ici au Double Fond et votre serviteur ne peut pas être au manche et à la cognée !

Pour varier les plaisirs et surtout vous permettre de découvrir d’autres facettes de moi, voici une recette… de cuisine pour changer ! Oui, il m’arrive aussi de cuisiner…  P1040700

J’ai eu ma période « sushi » dans les années 80, car j’ai toujours été un fou de l’art culinaire japonais, bien avant l’engouement général actuel. J’utilisais de véritables couteaux professionnels de chef sushi japonais pour mes découpes (zut, je viens de me couper, tellement il est professionnel, le matos). Vous commencez à me connaître maintenant, j’étais à fond dedans, un peu comme dans tout ce que j’entreprends en fait ! Les amis de l’époque adoraient mes sushis… Je me souviens même en avoir préparé à Ton Onosaka, un très célèbre magicien japonais (je dis ça pour les incultes), qui était venu chez moi pour goûter ça !!! Il avait semblé content et… surpris à la fois (vous savez les Japonais sont souvent curieux) ! Pourquoi préparer vos sushis vous-même, m’avait-il dit, alors que des Maîtres le font pour nous dans tous les restaurants du monde ? Avec le recul, je me suis d’ailleurs demandé si c’était un compliment, mais bon !!! Ses gloussements significatifs après chaque bouchée m’avaient rassuré à l’époque (les Japonais font des bruits et des hochements de tête quand ils aiment ce qu’ils mangent). Mais je m’égare (du nord), car je veux vous parler d’une de mes recettes « phare » depuis toujours : les pâtes à ma façon. Des centaines de magiciens (en plus des amis et la famille bien sûr), en ont bénéficié depuis plus de 30 ans. Tous m’ont plus que félicité pour ces nouilles, alors, aujourd’hui… c’est le jour de vous donner ma recette, inventée en 1973, une nuit de mars pour être très précis (je pense aux historiens de la magie qui vont vouloir rétablir la vérité dans quelques décennies sur ce thème). Il faut vous dire que je suis sicilien par ma mère et fainéant de nature, DONC je dirai que cette recette sera « à consonance italienne », avec des ingrédients approximatifs (étant fainéant, souvenez-vous !).

Voici, pêle-mêle, les éléments de base et je vous préciserai quelques détails par la suite :

INGRÉDIENTS POUR 6 PERSONNES
1KG DE SPAGHETTI PANZANI
COMTÉ : 100 GRAMMES
EMMENTAL : 100 GRAMMES
PARMESAN : ENVIRON 60 GRAMMES
4 BOITES DE SAUCE TOMATE A LA VIANDE RÔTIE BUITONI
CRÈME FRAICHE : 5 BONNES CUILLÈRES A SOUPE
6 JAUNES D’ŒUFS EXTRA FRAIS
BEURRE : 60 GRAMMES
SEL – POIVRE
GROS SEL
MATÉRIEL
1 SALADIER VIDE pour mettre les différents fromages, mêlés abondamment.
1 BOL VIDE pour les jaunes d’œufs.
2 FOURCHETTES pour touiller la préparation des jaunes, crème fraîche, sel et poivre !
1 CUILLÈRE EN BOIS pour touiller lentement la sauce tomate à feu doux
1 COUTEAU pour couper le beurre à la fin.
1 PASSOIRE pour égoutter les pâtes.
PINCE Ā PÂTES pour servir plus vite les assiettes.
6 ASSIETTES CREUSES, vous savez pourquoi !
1 GROSSE COCOTTE pour faire cuire le kilo de pâtes Panzani.
1 PETITE CASSEROLE TEFAL pour cuire à feu doux la sauce tomate Buitoni.
PRÉPARATION
FAIRE BOUILLIR DE L’EAU AVEC UNE BONNE POIGNÉE DE GROS SEL
VERSER LA SAUCE TOMATE DANS UNE CASSEROLE
ASSEMBLER LES DIFFÉRENTS FROMAGES EN TOUILLANT BIEN DANS UN SALADIER
MELANGER DANS UN BOL LA CREME FRAÎCHE ET LES JAUNES D’ŒUFS, SALER ET POIVRER ABONDAMMENT
FAIRE CHAUFFER Ā FEU DOUX LA SAUCE TOMATE
FAIRE CUIRE LES PĀTES AL DENTE
EGOUTTER LES PĀTES MAIS PAS TROP
LES BEURRER DANS LA COCOTTE
INCORPORER LE MÉLANGE ŒUFS-CRÈME ET TOUILLER ÉNERGIQUEMENT
AJOUTER LA PRÉPARATION DES FROMAGES PAR POIGNEES SUCCESSIVES EN TOUILANT ÉNERGIQUEMENT
INCORPORER LA SAUCE TOMATE
SERVIR IMMÉDIATEMENTEt nous voici rendus à servir les 6 portions et à déguster ! 

Cette liste est mon pense-bête depuis des décennies. S’il manque des précisions pour réussir ces nouilles, demandez-moi et je donnerai les directives qu’il faut, en cas d’oubli de ma part. Tentez la chose, je pense que vous serez surpris agréablement du résultat. Méfiance tout de même, car un des secrets de la réussite de cette recette est dans l’huile de coude qui doit être au rendez-vous, lors des différentes phases de touillage.

Bon appétit !

 

Amitiés

Dominique Duvivier

P1040709

8 commentaires

Skip to comment form

  1. LE GOFF Hervé

    C’est bien du Duvivier :
    Généreux (risque pas de maigrir avec ça !)
    Sûrement très bon (je vais essayer un de ces jours)
    Et vachement plus technique et moins simple à faire que ça en à l’air quand c’est Dominique qui l’explique (je suis sûr qu’il faut vachement s’entraîner pour les touillages !)
    ;-)
    Hervé

  2. Jeannot57

    Grâce à cette recette, vous êtes pardonné pour ce retard ;)
    Décidément, vous m’épaterez toujours !

  3. superdesch

    Ca donne envie ,mais je ne suis pas sur que la recette soit aussi light que des sushis.
    Surtout et je connais ….. quand le pense bête recette est pour 6 personnes et que l on est moins de 6.
    D un autre coté il doit y avoir moins de risque de se couper les doigts qu en faisant des sushis.
    Et se couper les doigts quand on fait métier au double fond, doit être une hantise.
    Quoiqu’il en soit, tout en étant pire cuisinier que magicien, c est pour dire. II est tentant de tester ce tutoriel alléchant qui me permettra peut être de progresser comme d autres écrits ou dvd m ont fait progresser en magie.

  4. bruno noulet

    ahahah… terribeul !!!
    bonjour le cholesterol et les triglycérides… mais ça donne envie !!! :-)))

  5. MightyJoe

    Bien le bonsoir :-)
    Un retard pour nous retrouver avec une petite recette de cuisine qui à l’air bien appétissante, moi je dit que c’est tout pardonné :-D
    ça me donne faim alors qu’il est presque 23h :-S
    J’ai aussi eu ma période préparation de sushi avec les couteaux qui coupent trop pour un maladroit dans mon genre. Personne ne s’en est plaint et tout le monde est encore vivant :-D
    J’essayerai cette recette de pâtes un de ces jours. Bon appétit et bonne soirée à tous :-D

  6. cavaflar

    Alors déjà qu’hier j’ai pris mon café tout seul sans le plaisir de vous lire….ce matin, des 8h30, vous me filez déjà les crocs!!…c’est cruel!…mais bon , j’ai eu mon Café-Duvivier ce matin alors!….En tant que professionnel, je ne commenterais pas cette recette LOL!!Par contre j’essaierais !…En parlant de cuisine japonaise, une adresse absolument canon sur Paris….le Concert de Cuisine au 14 rue Nélaton dans le 15 ième…inventif, joli,un pur bonheur Publicité entièrement gratuite juste dictée par des souvenirs papillesques!!!!
    Très bonne journée gourmande à vous tous!
    Cavaflar

  7. alexandre

    Fatch ! C’est, euh… riche !
    Je n’aurais jamais eu l’idée de préparer une carbo, une sauce au fromage et une bolo dans la même gamelle ! Merci pour l’idée ! :)

  8. Nilton

    Haa! Quelle belle recette! Pas très diététique, mais que cela doit être bon! Je la ferais bien en tout cas, pour y gouter et par la suite la partager entre amis…
    Par contre pour la bouteille sur la photo, ça ne serait pas un chateau Cardinal-Villemaurine?! Un très très bon vins! Je lui aurais préféré un Pomerol (dans la même gamme: chateau Latour à Pomerol! pourquoi pas),mais ça… S’est une autre histoire!
    très amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *