«

»

Déc 13 2010

Radio Duvivier : Star War

Aujourd’hui, nouvelle formule, histoire de casser un peu les habitudes : vous allez pouvoir m’écouter au lieu de me lire ! Une autre façon de faire et de dire les choses : j’espère que cette expérience vous plaira. En tous les cas, tenez-moi au courant de vos impressions tant sur la forme que le fond ! 

Au fait merci encore à tous ceux qui participent à ce blog : je reçois sans cesse des messages et cela fait vraiment plaisir. Pardonnez-moi simplement si je ne réponds pas à tout le monde ! 

Vous allez donc m’entendre lire un article extrait de mon magazine de cinéma fétiche « Brazil » (impertinent, décalé et passionné, tout comme j’aime… enfin un magazine de cinéma qui n’a pas une langue de bois !). Quand j’ai lu cet article, j’ai eu un coup de foudre et j’ai eu envie de le partager avec vous. Par avance, veuillez m’excuser car la lecture n’est pas toujours fluide : je me suis enregistré « à froid », sans me préparer spécialement. Je crois que, comme en vidéo, je préfère la spontanéité pour donner un vrai « goût de réel » aux choses que nous vivons ensemble…

Installez-vous au coin d’un feu quelconque et écoutez bien…

 A++
Dominique Duvivier

Téléchargement Radio Duvivier Star War dans Brazil

 

9 commentaires

Skip to comment form

  1. Potit Panda

    Super Dominique !!!
    Tres bonne initiative qui sort de l’ordinaire a renouveler !!!
    Pascal

  2. Ohdaesu

    Étant un adepte de la première trilogie je suis cependant assez l’idée qu’expose l’article que tu as eu la très bonne idée de nous lire ce soir. Georges Lucas est devenu ce qu’il ne pensait même pas être lorsqu’il « tait encore tout jeune et mettait ses tripes dans son THX138 : pourquoi s’est-il transformé en yesman, en opportuniste… Il est devenu son propre Darth Vador! Heureusement qu’il y eut Irvin Keshner pour le brillant épisode V… Mais cruelle réalité se refaire la pré-logie n’est pas une ciné-cure. Je crois que je vais me refaire les trois premiers Alien, au moins là ça dépote, c’est vicelard et c’est de la SF que diable !
    Belle idée Dominique, je suis un fan de ta belle idée :) Merci pour tout et à très bientôt :)

  3. Ohdaesu

    En même temps Star Wars est un rêve de gosse… ça fait mal de constater qu’un objet de fantasme soit autant malmené par son propre créateur… :( L’épisode I attriste (autant que le pauvre Darth Mall qui se démène pour exister en tant que méchant charismatique mais décédant n’importe comment car les scénaristes ne semblent définitivement plus en avoir rien à faire de leur personnage…), l’épisode II est un gloubiboulga numérique filmé par un yesman à la solde d’un Lucas totalement en crise de schizophrénie… L’épisode III, ultime et seul sursaut de la pré-logie avec sa scène d’ouverture somptueuse finit par s’effondrer lamentablement sur ce que nous attendions depuis moultes années : le massacre des jedis (giclé en 10 minutes de manière honteuse et démystificatrice), et diantre, la naissance du mal : Darth Vader ! Mais rien… Lucas et son équipe de réalisateurs à la ramasse fantasmant plus sur leurs capacités technologiques que sur leurs personnages sont passés du côté obscur… C’est triste pour un fan de constater cela…
    Voilou ce qui me vient après cette nouvelle piste de réflexion que tu lances, continue ainsi, je suis fan ! Merci Dominique :)

  4. Dominique Duvivier

    Merci à tous pour vos réactions si rapides et vos encouragements !
    amitiés
    Dominique

  5. Delphine

    Quel souvenir ! Je me rappelle lorsque mes parents nous avaient emmenés voir La Guerre des Etoiles dans un petit cinéma à Cannes, j’avais entre 6 et 7 ans. C’était vraiment extraordinaire pour l’époque. Personne n’y croyait, George Lucas avait dépensé 400.000 dollars pour le réaliser. Le générique avec son texte déroulant était très simple. Le souffle et la voix de Dark Vador m’angoissaient ;-).
    L’Empire Contre-Attaque restera pour moi le meilleur de la saga.
    Très bonne initiative que cette petite intervention orale, mais si je peux me permettre une petite remarque, je pense que 14 min c’est un petit peu long. Par ailleurs, j’espère que vous n’allez pas lâcher l’écrit qui a aussi tout son charme :-)
    Belle semaine à vous,
    Delphine

  6. cavaflar

    Bonjour à vous,
    C’est devenu mon rituel du lundi matin, découvrir la chronique de la semaine avec un petit café, avant de démarrer …bon ben là..il a fallu attendre la coupure pour écouter cet excellent article !!.. ça fait longtemps que j’avais pas lu…enfin pour le coup, entendu, quelque chose d’aussi lucide sur star war même s’il est difficile d’accepter d’être déçu par la « non continuation » de ses rêves d’ado…(je suis clair là ???!!)….. ! ….dans le même genre, lorsqu’on voit la fin du dernier « seigneur des anneaux »..avec ces trente minutes imbouffables des 50 derniers mètres pour balancer le précieux dans le volcan…moi ça m’a gâché le film !!……..Décidément rien ne vaut notre cerveau, pour se créer des images à la lecture !
    Merci pour cette saine lecture….je vais passer au kiosque trouver « Brazil »( Encore culte celui-ci aussi !) que je ne connaissais pas ….!Et remerci pour ça aussi !
    Salutations
    Cavaflar

  7. Jeannot57

    Voilà une idée qu’elle est bonne ! Un podcast « Radio Duvivier » !
    Sympa le côté spontané à l’arrache :)
    Je vote pour une suite !

  8. superdesch

    Déjà sur la forme, si j ai pu télécharger le fichier, je n ai pu avoir accès au feu de cheminée.
    Sur le fond, oui il est facile d avoir une approche simpliste des deux trilogies comme de beaucoup de films « blogbuster » « tout public », surtout de science fiction.Comme le faisait jamel debouze ,dans ses sketchs « le Cinéma de Jamel  » avec talent.
    Première rectification si Lucas à l origine pensait a 3 trilogies , c était pour la même fin. Il n a commencé que par l épisode 4 parce qu il n était pas sur de faire 3 films et que la technique de l époque ne lui permettait pas de commencer par l épisode 1.La suite n a été écrit qu après par d autres auteurs qui ont édités les livres star wars (d ailleurs chubaka se fait tuer).
    Peu d importance,on peut raconter l odyssée d Ulysse avant l Iliade sur la guerre de Troie.
    Comme en magie, je dis souvent qu il ne faut pas oublier ses yeux d enfants, et les fans de star wars 20 ans après les ont souvent perdus et n analysent qu avec nostalgie de leurs émotions perdus avec l age.
    Certes l univers star wars n a jamais été une référence scénaristique, se n est pas un scenario de Christopher Nolan (ma référence)ou tiré d une œuvre de Dennis Lehane.
    La qualité et la force de star wars est que cet univers s inspire de certains chapitres les plus marquants de la littérature, de la mythologie ,de la religion et de l histoire ( le voyage du héros,l odyssée de luke pour une tache bien plus grande que lui,le franchissement du seuil,le passage de l age naïf a l age adulte,la quête de la rédemption du père.La lutte du père contre le fils comme zeux et son père se battant a coup d éclairs . La marque de Caïn infligé par le père en coupant la main du fils. Yoda, être étrange comme Chiron le mentor centaure d Achille.La présence des mentors souvent magiciens et religieux .Sabre laser remis a luke parce qu il est spécial comme excalibure remit a Arthur .Les mentors Obi-Wan Qui-Gon ,yoda sont aussi comme des jésuites sacrifiant leurs vies contre le mal. les jedis sont une référence aux samouraïs et au film les sept samouraïs .La force n est qu une référence a la force suprême de la foi, de dieu qui maintien l univers en équilibre. La survie après la disparition du mentor ,La victoire en équipe. Han solo le pirate mercenaire solitaire,sorte de cowboy individualiste d ou la référence au western dans le bar de l épisode 4, mais qui découvre l amour et le besoin des autres….ect )
    je conseille le documentaire « La Guerre Des Étoiles:Héritage ». diffusé il y a peu sur la chaine « histoire » et visible sur le net, énumérant les multiples références.
    Donc Rien de neuf , star wars a juste remis des thèmes classiques au gout du jour de la modernité .Une sorte de mythologie moderne, de conte fée moderne . La mythologie ou les contes de fée n étaient que des œuvres expliquant simplement comment il fallait se conduire.
    Lucas ne c est d ailleurs jamais caché d avoir été inspiré des œuvres du professeur Joseph Campbell sur la mythologie comparée.
    C est le thème universel du bien contre le mal, écrit au début des années 70 dans une Amérique tiraillé entre le cynisme de la guerre et l idéalisme de la vague baba cool.
    Bref…
    Moi avec mes yeux d enfants, je n ai pas été déçu de la deuxième trilogie.Mes frustrations après la première était l étroitesse de descriptions et d explications sur l univers des jeidi, l étroitesses des mondes de la galaxie, l étroitesse d explications géopolitiques sur l empire et sa naissance .
    La deuxième trilogie m a apporté se que mes yeux d enfants réclamaient en 1978. Une immersion dans cet univers. Je n attendais pas de scenario, de suspense,d histoire d amour ou de rebondissement.
    Pour moi star wars est avant tout un film concept.
    Bien sur Lucas en homme d affaire averti à su en tirer la maximum de bénéfice.
    Mais on peut lui reconnaitre une chose que j ai longtemps crains.
    Qu il vende la licence star wars ou qu il fasse réaliser des star wars par d autres.Il a attendu 20 ans que la technologie lui permette de faire se qu il voulait.Il aurait pu avant cela faire d autres films star wars ou faire faire a d autres des films star wars ,qui auraient certainement galvaudés encore plus l image qu en avaient les fans dans leur nostalgie.

  9. bruno noulet

    Hellou…
    L’idée du podcast, c’est super…
    après, sur le contenu de celui-ci, je serai ambivalent… je dirai, d’un côté, que l’article est marrant… mais, de l’autre, je dirai « la critique est facile (…)  »
    pire si pour le journaliste en question il s’agit d’une espèce de reniement, après comme une « déception »… mais bref.
    le dernier film du genre à avoir fait couler ce d’encre a été AVATAR… mais à un moment, – chacun son boulot, ok mais – faut quand même savoir garder sa place, justement… selon moi, y’a une « hiérarchie » entre celui qu’est le commandant de bord d’un film comme LA GUERRE DES ETOILES ou AVATAR et un « critique » de cinéma… j’irai jusqu’à avancer que l’autre est le parasite de l’un… mais là, c’est parce j’suis un peu enervé :-) perso’, le seul mag’ ciné’ que e lis est « Mad Movies » mais ce n’est « que » sur le ciné’ de genre… et, donc, les exigences ne sont pas les mêmes… reste que pas mal de rédac’ n’ont quand même pas la langue dans leur poche… puis, après, je lis des choses centrées sur mes réal’ fétiches… d’ailleurs, j’avais dit dans une interview (concernant mon cheminement musicale) que mes 2 + grandes sources d’inspiration (création) étaient le travail de David Lynch et le tien, Dominique… transposées, quoi… puisque vous n’êtes « pas » des musiciens… bien qu’en fait Lynch se dit (d’abord) ingénieur du son et que, pour ta part, tu as toujours utilisé la musique pour créer et jouer, et que tu composes aussi…
    (mag’, ciné, rédac’, réal’… whoa !!! :-) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *