«

»

Nov 08 2010

SPECTACLE « LE HASARD, C’EST MOI »

J’ai lu au détour de quelques sites que mon nouvel opus « Le hasard, c’est moi » (joué au Double Fond lors de six soirées exceptionnelles en cette fin d’année 2010) avait beaucoup plu. Bonne nouvelle ! Merci à ceux qui l’ont dit et aussi à ceux qui l’ont pensé sans le dire… Et, bien sûr, de toute façon merci à tous ceux qui sont venus le voir ! Que du bonheur toutes ces soirées… Après des mois de travail, ça fait toujours chaud au cœur de voir un tel accueil du public. HasardCmoi400

Tiens, au fait, j’aimerais bien profiter de cette note du jour pour rectifier une petite chose assez abracadabrante (sans mauvais jeu de mots) que j’ai lue, concernant le tour final de ce spectacle (un numéro que j’ai imaginé sur une musique de Jacques Brel). Un spectateur sous-entend que ce tour m’aurait été inspiré du « Kiss Act » de Boris Wild… Désolé, mais il se trouve que le numéro de Boris en question, est directement inspiré d’une de mes propres créations publiée dans les années 1980 (dans Cartomagie année 2009, du temps où je publiais encore des livrets et non des vidéos… tout cela ne nous rajeunit pas, ma pauvre dame !!!) : à l’origine mon tour était basé sur l’idée d’un jeu de cartes qui, une fois déroulé en ruban, faisait apparaître un mètre-couturier… D’ailleurs Boris lui-même, ne cache pas l’origine de son inspiration : encore récemment, ne tarissant pas d’éloges sur ma magie, il me parlait de cet opuscule précis qui lui a permis de créer son célèbre numéro.

Voilà pour la petite mise au point ! Maintenant, revenons à nos moutons : mon spectacle « Le hasard, c’est moi ».

Après les soirées événementielles lors desquelles j’ai joué ce spectacle au Double Fond cet automne, il n’était pas prévu que je le reprenne avant de longs mois. Mais il y a eu un vrai phénomène avec cet opus… à un point que je n’attendais pas ! J’ai été la proie (sympathique) d’une quantité incroyable de félicitations, de mails, de lettres et autres coups de fil pour me demander, au propre et au figuré, de continuer « Le hasard c’est moi ». Dingue ! Une espèce de déferlante touchante. Comme il se trouve que je suis une personne très sensible à la gentillesse (et non à la méchanceté, qu’on se le dise), j’ai décidé de reprendre le spectacle dès le début de l’année 2011 (si toutefois le Grand Architecte me permet d’œuvrer encore) : ainsi, pour parler plus simplement, les séances prévues pour mon spectacle « Intimiste ultime » seront remplacées par « Le hasard, c’est moi ». Voilà, la nouvelle est lancée : pour remercier tous vos encouragements et couper court à votre impatience, ce nouveau spectacle, qui semble vous avoir marqué encore plus que les autres, va continuer ! Ouf !

Et pendant que j’y suis, je vous annonce une deuxième bonne nouvelle (voilà une semaine qui commence bien) : les 7 et 8 janvier 2011 sont organisées deux soirées spéciales « Duvivier » complètement folles, histoire de fêter dignement le début de l’année. Voici le programme extrait du site du Double Fond :

Vendredi 7 Janvier :

 

Soirée spéciale Duvivier

 

19h : apéritif et amuse-bouches

19h30 : « Seule » avec Alexandra Duvivier

21h : dîner

22h : « De très près » avec Alexandra et Dominique Duvivier

23h30 : dessert et café

23h45 : discussion avec les artistes

00h15 : c’est la fin !

 

Samedi 8 Janvier :

 

Soirée spéciale Duvivier

 

19h : apéritif et amuse-bouches

19h30 : « Le Hasard c’est moi » le nouveau spectacle de Dominique Duvivier

21h : dîner

22h : « Entre vous et moi » avec Alexandra Duvivier

23h30 : dessert et café

23h : c’est la fin !

Sympatoche, non ?

 A bientôt pour de nouvelles aventures magiques

 Amitiés

 Dominique Duvivier

8 commentaires

Skip to comment form

  1. Alexis (mooh94)

    Très cher Dominique,
    Je fais partie des rares (le seul ?) qui ont décrits (succintement dans mon cas) votre dernier spectacle afin de faire partager la joie et le plaisir que j’avais eu en y assitant.
    Si c’est en lisant ma prose que vous avez relevé la « petite chose abracadabrante », il faut que je revoie ma copie !
    En effet, la première chose que j’ai ressentie en voyant cette routine est « Whaaa, un Kiss Act façon Duvivier ! » (ayant déjà vu ce numéro mais n’ayant jamais lu / vu Cartomagie année 2009 – trop jeune ;-) )
    C’est cette sensation que je cherchai à faire ressentir au travers du compte-rendu que j’ai écrit.
    Cependant, loin de moi d’essayer de tisser un lien entre qui a inspiré qui ou quoi ! Sans connaître (personnellement j’entends) les personnes et leurs relations, cela me semble très risqué.
    C’est d’ailleurs ce que vous montrez dans la première partie de ce post ! ;-)
    Je vous prie donc de m’excuser si je suis à l’origine du quiproquo.
    Pour en revenir aux moutons du post, quelles super-mega-hyper-ultras soirées en perspective !
    Dommage que je ne puisse pas y assiter :-(
    Mais, d’un autre côté, de l’attente crée l’envie et de l’envie, le plaisir de participer au « moment. »
    Plaisir que je retrouve dès que je m’assied à la terrasse du Double Fond tout en sachant que j’y passerai la soirée voire le début de matinée ! ;-)

  2. Jeannot57

    Il y a des jours où on regrette vraiment de ne pas habiter Paris !!
    On a déjà du vous poser la question 50 fois, mais après avoir visionné récemment « Intimiste 1 », je me demande toujours : mais comment faites-vous donc lors de telles soirées pour vous rappeler de l’enchaînement de tous les tours et surtout de la présentation qui l’accompagne ? Un acteur de théâtre apprend une pièce par coeur et il doit jouer. Un peu toujours de la même manière. Il ne pourra pas faire ce qu’il veut vraiment et surtout, il n’y a pas d’échange avec le public.
    Mais dans ce cas précis, tout est construit autour du public et pour le public. Vous l’impliquez dans le spectacle, il y a des échanges, du répondant, des réactions, de l’inattendu ! (le coup de la spectatrice qui touche votre « creux » alors que vous souhaitiez uniquement montrer vos mains vides, je trouve ça fantastique !).
    Il n’y a surement pas de réponse toute faite et pour me référer à un message précédent auquel vous aviez très gentiment répondu, l’expérience doit y être pour beaucoup…
    J’ai hâte de découvrir « Intimiste 2 » et encore plus hâte de venir un jour à Paris pour vous voir ainsi qu’Alexandra !
    Très cordialement,
    Jean

  3. superdesch

    Mais que voila un post qui répond en parti a une question que j avais oublié de poser vendredi.
    En effet je me demandais pourquoi « le hasard c est moi » n était que si peu joué.
    Cachait il quelque chose?..qui ne devait être trop vu?
    Mais que voila un post porteur de mauvaises nouvelles pour moi.
    Moi qui ne monte sur Paris que sur opportunité, j espérai que ma prochaine date tomberai un « intimiste ultime » qui risque d être remplacé par le hasard c est moi ». Même si il me restera la chance de tomber sur « De très près »
    Mais que voila un post torture d une tentation.
    je m étais promis de bloquer quand même une date pour l anniversaire du double fond qui correspond en fait au mien.
    mais que vois je le 7 janvier???!!!
    une soirée faite pour moi mais qui va être difficile de bloquer pas trop tard vu qu elle est unique.
    Il ne reste qu à convaincre madame.
    parce que la ca démange grave…..

  4. Jeannot57

    A propos, pour ceux qui n’ont pas la chance d’y assister, est-ce qu’un dvd du spectacle sera édité ? Ou (suggestion) mise en vente de la vidéo avec téléchargement direct ?
    Cordialement,

  5. bruno noulet

    quiconque connait la magie « Duvivier » verra immédiatement d’où provient l’inspiration d’un « kiss act » ; un numéro que j’ai envie de voir, moi, comme un très bel hommage à la magie « Duvivier », justement… d’ailleurs, à un autre niveau, il est marrant de constater que l’illustration musicale utilisée pour ce numéro est la reprise de « They Wont Go When I Go » de Stevie Wonder par George Michael… le maître, … l’élève.

  6. Nilton

    Cher Dominique,
    Effectivement votre dernier spectacle en à bluffer plus d’un! Habitué à voir vos prestations sur DVD et VHS, je savais quelles follies douces vous pouviez nous « sortir » de votre imagination. Mais là!!! J’en reste sur « le cul »( pardonnez moi l’expression mais c’est celle qui correspond le plus…). Je parle encore de votre spectacle et bien evidement de votre final, qui me laisse encore sur ma fin (des cartes blanches qui permette l’expression de votre imagination! Et quelle inspiration!)…
    Alors quand je vois que vous nous proposez de nouvelles dates… Pour moi c’est tout simplement un bonheur de pouvoir enfin emmener de amis vous voir! Enfin ils comprendront… Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule… Apres le reveillon de Noel et celui du jour de l’an vous nous gatez encore plus avec vos « soirées Speciales Duvivier ».
    Encore merci pour tous les formidables moments que vous nous faites partager. Non seulement des moments fabuleux de cartomagie (vous representez le « Eric Clapton de la magie » a mes yeux… Mais ce n’est que mon humble avis), mais aussi des moments simples lors desquels on se sent… Vraiment bien!
    Avec toute mon amitié

  7. Bruno Noulet

    ‘vu hier (17/05/2013) une nouvelle représentation de « Le Hasard c’est Moi »… et ‘ai pris une GROSSE GIFLE !!! ahahah… c’était TROP BON !!! le TOP LEVEL… je sais, les majuscules agressent les yeux, mais c’est dur d’exprimer le kif reçu hier soir… en tant que « magicien », je ressors toujours des shows de « The Duviviers » (comme titre Genii du mois de Juin) aussi motivé que « découragé »… mais en tant que spectateur, se laisser emporté, transporté par l’ambiance générée par le MAITRE suffisent simplement à trouver la félicité… c’est TERRIBEUL, si, si !!! JE VEUX pouvoir faire ça, … un jour : offrir autant de fantaisie, d’enchantement, de délire aux gens !

    1. Bruno Noulet

      [le même sans plusieurs fautes… hum, hum… désolé…]
      ‘vu hier (17/05/2013) une nouvelle représentation de « Le Hasard c’est Moi »… et ‘ai pris une GROSSE GIFLE !!! ahahah… c’était TROP BON !!! le TOP LEVEL… je sais, les majuscules agressent les yeux, mais c’est dur d’exprimer le kif reçu hier soir… en tant que « magicien », je ressors toujours des shows de « The Duviviers » (comme titre Genii du mois de Juin) aussi motivé que « découragé »… mais en tant que spectateur, se laisser emporter, transporter par l’ambiance générée par le MAITRE suffit simplement à trouver la félicité… c’est TERRIBEUL, si, si !!! JE VEUX pouvoir faire ça, … un jour : offrir autant de fantaisie, d’enchantement, de délire aux gens ! BRAVO et MERCI !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *