«

»

Sep 06 2010

MAGIPHAGEUH N°9 – LE CONCEPT DES 3 FAMILLES

Déjà septembre ! Incroyable comme le temps passe (surtout que j’écris ce papier le 17 juin de cette année !)… Les mois défilent à la vitesse de l’éclair, les semaines à la vitesse de la lumière, les jours à la vitesse de la nargipotassimatasse (unité de mesure inconnue de nous mais qui va plus vite que toutes les autres citées). Je plaisante un poil… de dahu (je parle des dahus à poils, bien entendu, pas du saucisson de brebis connu par son appellation contrôlée), mais avouez que le temps passe super vite, non ? Je savais que vous seriez d’accord avec moi !

Nez en moins, pour paraphraser le singe dépourvu de ce roc, de ce pic dont nous a abreuvé  Edmond depuis tant de siècles (merci au passage à Daniel Sorano, le meilleur Cyrano, à mon avis ! Depardieu est un des papes, mais Sorano, purée ! Regardez un peu : http://www.dailymotion.com/video/x28rya_daniel-sorano-cyrano-de-bergerac-22_creation )… Nez en moins DONC notre sujet passionnant du jour est bien sûr les familles d’effets magiques, comme quoi tous les chemins mènent bien à Rome !

Je ne vais pas à nouveau vous énumérer les 17 familles d’effets magiques que Winston Freer a recensées et que je vous ai déjà livrées sur ce blog (voir ma note du 29 décembre 2008, si vous voulez). J’aimerais par contre revenir sur le concept profond que représentent ces 17 familles. Vous allez comprendre.  D Duvivier 2

Les conservateurs de la magie restent recroquevillés sur eux-mêmes avec leur concept de 3 familles seulement (apparition, disparition, transformation), tandis que, de mon côté, je me bats bec et ongle depuis des années pour défendre l’idée qu’il y en a bien plus. Si l’on veut rester potes avec une partie des conservateurs en question, il est facile de considérer qu’il n’y a bien que 3 familles mais qu’une des trois (la transformation pour ne pas la nommer), peut se décliner en plusieurs sous-familles. Si on accepte les deux premières familles plus une infinité d’autres, c’est bien reconnaître qu’il y en a bien plus et voilà ! Manière simple de rester d’accord et de ne pas faire de remous. Alors on peut se demander pourquoi, finalement, je fais suer (pour rester correct) quelques-uns de mes contemporains en voulant absolument partir du principe qu’il y a bien plus de familles d’effets magiques que 3 ! D’où cette note d’aujourd’hui justement. Je me disais depuis des lustres qu’il faudrait bien un jour m’y coller. C’est now !

Parenthèse, avant de vous livrer mes pensées sur les familles, je suis en train de boucler mes « devoirs de textes » en ce moment (eh oui, je suis en juin, je vous le rappelle !) car je sais que,  plus tard,  je n’aurai pas de moments à consacrer à ces chroniques. En septembre, par exemple, pendant que vous lirez ces lignes, je serai en pleines répétitions de mon nouvel opus de la rentrée : « Le hasard c’est moi ! » et de ma nouvelle conférence. Eh oui ! Comme je n’aime pas être en retard, je m’avance… comme nous devrions toujours le faire pour ne pas avoir la tête dans le guidon ! Fin de la parenthèse.

Une vérité de La Palice me vient pour illustrer mon propos : Plus de possibilités = plus de richesse potentielle de trouvailles. Voyez-vous un peu où je veux en venir ?

Lorsque nous planchons pour créer un tour de magie en partant du principe qu’il n’y a que 3 familles d’effets possibles, nous resterons fatalement étriqués dans notre recherche. Par contre, si nous partons du principe que nous pouvons puiser dans au moins 17 familles différentes, nous nous offrons forcément un potentiel bien plus large. Mieux vaut avoir plus de choix que pas assez ! Voici en gros l’idée de cet essai.

Oscar  Wilde a dit : « Dès que l’art renonce à l’imagination, il renonce à tout »… Renoncer au choix le plus large, c’est tronquer d’entrée toutes les créations les plus folles et les plus innovantes que nous aurions pu imaginer en utilisant toutes les palettes de couleurs qui sont à notre disposition. Laissons-nous le choix d’une multitude de familles d’effets différents pour réaliser nos tours ! Cela nous apporte une liberté sans pareille et c’est ainsi qu’on peut avancer vers de nouveaux horizons. L’idée que je tente de communiquer, c’est tout simplement : laissons-nous disposer de tout pour ne pas se LIMITER.

Dernière petite chose pour aujourd’hui : j’ai lu, au détour d’un forum, que je ne serais pas un magicien, du moins pas vraiment, car je serais plutôt un comédien ! Mes spectacles ne seraient pas vraiment des spectacles de magie puisque c’est la comédie qui serait au premier plan et non la magie ! La belle affaire… Je trouve toujours assez plaisant de voir que certains préfèrent toujours me mettre dans une autre case que « magicien ». Là c’est comédien ! Mais la magie est un Art, messieurs ! Et la comédie, entre autres, est une partie intégrante de cet art.  N’oublions pas que nous ne faisons que jouer le rôle d’un magicien, dixit Robert-Houdin ! Il faut croire que, pour certains, il est préférable de rester dans ses convictions, comme ça ils n’ont pas besoin de se remettre en question. Pas belle la vie ? Dommage tout de même. Nos futurs lecteurs seront peut-être plus perspicaces et se laisseront moins faire avec ces salades internes, qui sait ? Imaginez… une lévitation de cartes… un jeu qui devient plus lourd quand il est timide… un carambar au caramel qui ravit le palais puis qui change de goût à la commande… Je suis conscient que cela est moins riche qu’un bon petit saut de coupe invisible que tout le monde a senti, mais sur lequel on va s’empresser de dire (à celui qui l’effectue pour la 100.000ème fois cette semaine) : « Il est invisible ton saut de coupe ! ». Et là le faux humble répondra : « Tu aimes ? ». Voilà comme le magicien de base continue de tourner en rond comme toujours, en donnant la priorité à de fausses performances plutôt qu’à de nouvelles voies qui le remettraient trop en question… La Terre, au fait, elle est toujours plate ?

Fin de l’épisode.

4 commentaires

Skip to comment form

  1. bisi2poche

    Bonjour,
    Je ne souhaite pas rebondir sur le chemin bosselé des trois familles de magie ou plus si affinité (il est effectivement dommage de se limiter), c’est un domaine sur lequel je ne suis pas encore assez à l’aise pour des blattes terrées…
    Je voulais simplement tirer mon chapeau face à la prestation d’Alexandra que j’ai rencontré ce weekend dans « Entre vous et moi » car c’était plus qu’un « spectacle de magie », c’était un véritable moment magique qui ne se limite pas à des « cartes en déplacement » mais utilise toute l’atmosphère de la soirée (on a même tous voyagé dans la passé, et ca c’est fort!)
    Alors, en apparence, c’est un peu sauter du carembar au malabar (voir à la colle parfumée ou autre symbole de la tendre enfance) et pourtant cela m’a donné un très bon exemple de comment cet Art peut être sublimé ainsi qu’une bonne raison d’élargir encore ma vision de ce que peut-être la Magie.
    Donc pour tout ca, un grand merci et au plaisir de vous voir dans les prochains spectacles !

  2. felix

    « Mieux ce serait moins bien ! » …
    …. qu’il dit mon copain Maurice .
    la comédie , jouer le rôle du magicien, s’ouvrir des possibilités d’horizons nouveaux, …. tout ce que j’aime :
    Se mettre soi même en condition de se dépasser par l’auto programmation.
    Alors, partant de ça , 3 ou 17 ?????
    qu’est ce qu’on en n’a à foutre !
    J’ai hâte de voir les résultats de tes recherches , et merci encore pour cet état d’esprit ( et de ta générosité ) , même si ça peut en gêner quelques uns….
    Amitiés ( angevines et nantaises )

  3. Sébastien THILL

    Bonjour Sir,
    Je profitede l’occasion pour vous souhaiter, comme des milliers, à nouveau un joyeux aniversaire.
    Comme vous me l’avez suggéré sur facebook, jee e permets de vous poser une question (ce qui aura de plus l’avantage de faire profiter les aures de votre réponse et aussi peu être d’avoir leurs réactions)
    Je vous écrivais que votre détermination était un exemple pour nous tous.
    Dans les moments de doute, je relis toujours un de vos blogs, un article du Magicien, je visionne un de vos DVD etc…
    Vos pensées, votre réflexion,vos remises en cause sont des masses de granit qui sont solides.
    J’en suis alors venu à me demander quels étaient vos repères dasn vos mments de doute à VOUS (car je ne doute pas qu’il y en ait)
    Au plaisir de vous lire, bon courage pour votre prochain spectacle et votre conférence qui approche!
    Merci pour tout et bon anniversaire!
    Sébastien.

  4. Jeannot57

    Bonjour,
    Je vous souhaite un joyeux anniversaire et vous remercie pour tout ce que vous nous apportez !
    Longue vie !
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *