«

»

Juil 05 2010

Magiphageuh n°7 – Procrastination

J’ai lu récemment qu’une des tendances actuelles était la procrastination. Qu’est-ce donc me direz-vous ??!

« La procrastination consiste simplement à remettre au lendemain ce qui peut être fait aujourd’hui. »

Avouez que nous vivons une époque formidable, non ? Dingue, parce que pour ma part, je pense tout le contraire : oour réaliser un projet quel qu’il soit, je crois à l’idée qu’il faut s’y prendre la veille !

Les mouvances actuelles sont dangereuses pour ce qui concerne le fait d’acquérir la niaque, le désir de se battre à mort contre l’adversité… Dans l’ensemble les désirs actuels, c’est plutôt : ne rien faire (rien foutre convient mieux à ce stade) et c’est bien navrant.

Petit conseil d’ailleurs pour ceux qui lisent mes élucubrations et qui relèvent de cette « mentalité » : arrêtez de me lire ! J’ai trop peur de vous détourner de votre apostolat, na !

Nous avons la chance d’être des mortels DONC notre temps est compté, alors ne nous laissons pas faire par ces nouvelles notions, ces modes idiotes (prononcez modezidiotes, ça le fait mieux) qui nous abrutissent et font de nous des légumes. Battons-nous pour supplanter notre inertie naturelle qui se déguise sans cesse en bonhomme fainéant, pour rester correct encore quelques lignes (avant que je craque) !

Puisque nous parlons de choses inutiles, je viens de regarder, avec l’attention qui me caractérise, le dernier opus des Buck Twins. Un DVD pour faire bisquer votre voisin magicos ou dégoûter les magiciens-manipulateurs qui se croient bons… En ce moment, ces Bucks sont décidemment les meilleurs sur Terre en fioritures et en mouvements de cartes impossibles ! Tous les autres devraient se recycler dans la vente de fruits en gros. C’est un secteur en crise en ces temps troublés ! Ce DVD est une merveille pour découvrir notamment de nouvelles manières de réaliser ce qu’on sait déjà très bien réaliser autrement, mais en plus difficile, voire en impossible à faire ! Les raffinements de cruauté sont tels que vos doigts vont en pâtir comme s’ils se retrouvaient au temps de l’inquisition, avec son lot de supplices tous plus démoniaques les uns que les autres. Du super top, je vous dis.

Pour deux ou trois lecteurs attentifs, j’ai quand même dit que c’était inutile aussi ! Vrai ! Mais n’en tenez pas compte : il est tellement plus dans le vent du moment de faire des fioritures et de montrer des effets tellement « flash » que votre public ne peut même pas les voir tous ! Mais c’est du léché, c’est du super visuel. Donc ce DVD n’est pas une escroquerie pour deux ronds. Il y a du boulot. Vous en aurez pour vos thunes et bien au-delà !

Un jour nous aurons peut-être la chance de voir fleurir des DVD aussi pointus sur la comédie, la présentation, etc. Qui sait ? Nous n’en sommes pas là, alors faisons avec ce que l’on a, comme dirait l’autre !!!

D’ailleurs, au cas où, il est indispensable de commencer par visionner la Trilogie des Bucks et seulement ensuite de se procurer leur nouveau DVD, qui est dans la suite logique des trois précédents. C’est dit !

Le souci avec les Twins, c’est que ce sont des tueurs en technique mais pas nés en présentation. Autistes ou pas loin. Quand on voit leur manière de présenter sur le DVD, c’est à mourir d’ennui… ou de rire selon comment on est luné ! Donc, pour ce qui est de la présentation, vous l’avez compris, ce ne sont pas les meilleurs de la planète ! Loin de là. Mais le propos actuel étant la dextérité, alors là, leur ingéniosité technique et leur exécution sont au-delà de toute polémique. Des killeurs (tueurs, si vous préférez !). Je dirais même : HEUREUSEMENT qu’ils se moquent de la présentation car si celle-ci était de la même facture que leur technique… je préfère ne pas y penser !

Quand on les voit sur DVD ou en vrai (comme nous en avons eu le privilège plusieurs jours de suite au Double Fond en 2008), on peut se sentir assez sereins vu que les bougres sont LOIN de la présentation, aussi loin qu’il sont près en technique, si je puis m’exprimer ainsi de façon cavalière !

Pour les plus connaissants, vous savez que je suis un fan absolu (et depuis toujours) de Michael Jackson. Alors je me lance pour vous parler du DVD « THIS IS IT » de MJ (pour faire dans le jus !).

En magie comme dans plein d’autres domaines, on se demande souvent si un DVD va être à la hauteur des thunes qu’on y investit mentalement (avant l’achat proprement dit, j’entends). Dans le cas de ce DVD génialissime, je préfère le dire de suite : il faut investir parce que c’est obligé. J’aime donner de bonnes raisons aux choses fondamentales ! D’ailleurs, si vous avez le moyen de vous procurer même la version en Blu-Ray, sautez dessus pour vous régaler encore un peu plus (oui, la chose est possible).

On pouvait croire que l’édition de ce programme était juste une manière de se faire de la thune de façon planétaire : le pauvre étant passé de vie à trépas, la vente permettait d’enrichir facilement quelques ayants droit nécessiteux ou TRES gourmands !!! Peut-être que oui pour les gourmands, mais le DVD est simplement démentiel. Pas quelques images anciennes du Roi de la Pop comme j’en avais peur, histoire de faire avaler que le metteur en scène a puisé suffisamment loin dans des archives pour justifier le prix. Non ! Que du nouveau, du bon, de l’exceptionnel, comme vous ne l’avez même pas imaginé dans vos rêves de gosse. On voit Michael au mieux de sa forme, parler, danser, vivre, donner de l’amour, du professionnalisme, donner, donner, donner, donner… je vous dis !!! On étouffe de bonheur par moment, tellement tout son staff « kiffe » ce mec hallucinant. Michael nous préparait un retour/tournée d’adieu, comme on ne peut le croire ! Ce mec est frappé par une force divine. Carrément ! Et par ce DVD, il devenu immortel. Merci à ceux qui ont permis de fabriquer ce programme de ouf ! (c’est du verlan, ouf =fou).

Et là, je ne viens de parler que d’entrée, que d’une mise en bouche. Le DVD est tellement plus que cela, que les mots me manquent pour définir ce que je ressens.

Au départ, ce document ressemble à une simple copie de travail  pour MJ qui bossait dans son coin pour « parfaire » tel ou tel mouvement, telle ou telle ambiance et toute cette multitude de détails qui forment un VRAI spectacle en « direct live ». Il ne s’agit pas d’une masturbation nombriliste, à la façon de nos lambdas magiques qui ne pensent qu’à se faire mousser devant leur famille, ou pire devant un parterre d’indigents comme eux qui se produisent à des occasions plus ou moins utiles (on peut parler de « prétexte », ce serait plus juste). Là, nous sommes dans l’excellence absolue d’un artiste, un vrai. C’est une copie de travail pour griffer les étoiles, le seul but de Monsieur Jackson dans la démarche de donner ce dernier spectacle où il met toute son âme.

Les messages que MJ nous transmet, eux aussi, sont à la mesure de la grandeur de ce qu’il nous donne tout le long du programme : la planète malade, le pourquoi des chansons qu’il donne etc. Une belle leçon d’humilité qui ferait du bien à certaines grosses têtes (ego) du monde magique notamment (vous voyez, je ne perds pas mon fil, je sais que je parle a priori à des personnes qui aiment la magie, et aussi un peu moi, lol !).

Michael Jackson est une icône, tout le monde le savait lors du tournage. Mais pendant le spectacle qu’il met au point avec tout le personnel, voué corps et âme au bonhomme, il devient plus qu’une icône, plus que les mots même pour définir une espèce de demi-dieu, vivant son art à l’extrême : il devient le meilleur qu’on puisse avoir en nous, révélé par lui. Il met tout le monde d’accord. Les doutes des uns ou des autres tombent devant tant de grandeur, de talent, de force, de simplicité. Un choc absolu.

Pêle-mêle, on voit comment le show allait se dessiner. Par exemple il allait y avoir des vidéos en direct, ou du moins des vidéos enregistrées mélangées avec du direct, le tout avec le zeste de folie du réalisateur (qui d’ailleurs est baba devant le génie de Michael, qui connaît chaque pas de danse, chaque note de musique, comme c’est humainement pas possible, habituellement !) : notamment sur THRILLER, où de nouvelles images de monstres allaient se mêler avec les mêmes en direct et sur SMOOTH CRIMINAL où Michael allait être poursuivi par Humphrey Bogart en vidéo puis se retrouver en vrai sur scène ! Des trouvailles à couper le souffle. Une idée par seconde. On se dit : heureusement que Jackson n’a pas vu nos pauvres magicos montrer leur énième version de « La carte qui passe dans le portefeuille » : ça aurait pu gâter sa soif de nouveau dans tous les sens du mot NOUVEAU. Ouf (dans le vrai sens du terme), il n’a pas vu trop de magiciens à la petite semaine ! Comme quoi Dieu existe ! Il est resté sur le terrain de l’innovation et de la vraie création. Il a su se battre et donner tout ce qu’il avait sur scène. Quand on pense que, dans le DVD, il n’arrête pas de s’excuser auprès de son staff de ne pas trop pousser sa voix, histoire de la garder pour le « grand soir » trois jours plus tard !!! Quand on voit à quel point il se donne, alors qu’il considère se réserver !!! Dans ces moments-là, tu comprends que certaines personnes vivent en même temps que d’autres, mais, en fait, ne vivent pas en même temps ! Hop c’est dit ! Vous voyez, si vous aviez de temps à autre des doutes ou des difficultés pour trouver la niaque dans vos recherches magiques (ou autres d’ailleurs), regardez le père Jackson se donner sur scène et vous devriez retrouver de cette énergie qu’il dispense avec une facilité qui force le respect !

Le bonheur de cette répétition, qui ressemble plus à un spectacle complet juste pour nous (vu qu’il n’y a pas de public), dure 1h30 à peu près. Puis il parle avec le metteur en scène de ce qui sera le final. Waouh le final ! Et il remercie l’équipe, tous ses danseurs, techniciens etc. qui n’arrivent toujours pas à croire qu’ils sont bel et bien à ses côtés, en vrai. Comme on les comprend ! Il dit à tout le monde de se ménager. De faire attention à eux. Il dit qu’il va les retrouver pour la première dans trois jours sur scène. Il reste le dernier week-end avant le grand jour. Nous, on sait que ces trois jours seront l’éternité. Qu’il ne reviendra plus jamais avec nous. On le sait. Alors on pleure !

FIN 

19172753_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20090922_025423

4 commentaires

Skip to comment form

  1. bruno noulet

    rahlala, Michael ! le seul, l’unique. Michael, quoi ! rien à ajouter.

  2. Mickaël (Mike l'infirmier)

    Ah procrastination quand tu nous tiens ! C’est vrai que la mode actuelle est aux limaces sur la salade… C’est vrai aussi que la vie est courte, cependant ne confondons pas non plus réalisation et précipitation.
    Ceux qui se servent de leur instinct savent que parfois, ce n’est pas encore le moment pour certaines choses qui doivent être faites au bon moment (Les intuitions ce n’est pas magique, c’est une capacité oubliée par l’homme moderne). Les autres ont fait le choix d’être cartésien, et ils en ont le droit.
    Si vous avez remarqué aussi, pour certains la procrastination n’est pas un effet de mode mais une transition ; il faut juste leur laisser le temps d’apprendre. Bon vous allez me dire que je sort du domaine de la magie ; mais pas tant que ça…

  3. Vincent

    Bonjour Dominique
    Je me suis procuré la trilogie des bucks par curiosité, j’en avais déjà entendu parlé et ce coup ci je me suis lancé. Le niveau technique de ces deux frères est vraiment incroyable et on peut rester bouche bée devant la rapidité et la fluidité de ce qu’ils font et on a très envie de se mettre au travail de suite pour tenter de réaliser leurs prouesses technique!
    Mais au fond il est vrai qu’à part pour épater quelques amis on ne se servira pas trop de toutes ces fioritures en spectacle, mais c’est un très bon entrainement pour les doigts c’est certain et c’est un peu un challenge que d’essayer de réaliser certaines choses qu’ils font.
    Je ne suis vraiment pas déçu de m’etre procuré ces DVD et je vais bosser dur la technique qui est une aide majeure à la présentation, quelqu’un d’un bon niveau technique avec une présentation qui « déchire tout » est « killer »… vous ne trouvez pas..?

  4. J.Hermant

    J’ai moi même été voir les Bucks le 6 Juillet au Luxembourg et pour 15€ j’ai eu une conférence digne de ce nom !
    Ce qui était bien avec eux c’est que à en voir leur DVD et leur façon d’être, on pourrait pensé que « il pète plus haut que leur cul » mais la vérité était tous autre à la fin de la conférence on a pu discuté avec eux un long moment et j’en garde un très bon souvenir et l’avantage d’habité aux Luxembourg, même si il y a plus de désavantage car on a aucune boutique de magie, est que nous étions presque seul avec eux ce qui nous a permis de dialogué sans encombre !
    Et ce dont je garde en mémoire est le faite que en partant, moi et mes amis étions debout et ils se sont levé pour nous serré la main !
    En résumé si vous avez la chance de les voir passé près de chez vous ne raté pas cette occasion pour les rencontré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *