«

»

Avr 04 2010

MAGIPHAGEUH N°4

C’est reparti pour un tour !… si on peut utiliser ce genre de trivialité pour débuter un exposé-qui-va-décaper-sa-race (pour parler comme beaucoup) !

 

Je constate l’apparition d’un nouveau genre de « politique de sape » à mon égard, déguisée cette fois sous la forme perverse de la publication de sources (des sources-très-bonnes-puisque-on-vous-le-dit) ou apparentées.

Pour la faire simple : on dit qu’un truc a été inventé telle date et par telle personne. Et du coup, toi (le naze, celui qu’on doit vilipender de toute façon), tu n’as officiellement rien trouvé du tout. Jamais. Jamais.

Donc en fait, si je comprends bien, il y a d’un côté ceux qui trouvent des principes, des tours, des routines, en un mot il y a ceux qui « ont le droit » d’être reconnus.

Et pis d’un autre côté, y’a toi qui, comme t’es pas d’accord avec l’Intelligentsia en général, ben toi, t’as rien trouvé. Na ! Toi qui est différent des autres, eh ben, t’es personne !

Les « ceusses » qui publient les sources ont beau même avoir été tes élèves parfois, tu as eu beau leur apprendre tout sur la magie, eh bien ces « sourceurs de génie », ils ont oublié comment ils existent (s’ils existent) en magie.

C’est tellement pathétique que j’en vomis intérieurement.

Il paraît qu’on ne doit jamais s’attendre à des remerciements de la part de ses contemporains. Je vous le confirme.

Et en plus, globalement, plus on aide des gens et plus ils ont tendance à vous uriner dessus. C’est cool l’Etre humain, hein ?

Voilà, c’était mon premier « coup de gueule » du moment !

 

Sur le même thème, on essaie, à l’inverse, de faire à tout prix reluire le blason d’un ex-vivant qui a trouvé toute-la-cartomagie-du-monde-même-celle-qui-existait-avant-qu’il-naisse-tellement-il-est-fort.

Edward Marlo pour ne pas le nommer.

Voici donc mon deuxième « coup de gueule » qui m’est venu lors du visionnage de la série de DVD de Bill Malone (celui qui se tape sur la poitrine tout le temps pour pas qu’on l’oublie) en hommage au magicien en question.

Marlo serait une « sommité absolue » et une bonne partie de l’Intelligentsia (la même que celle citée plus haut mais qui parle étranger) défend bec et ongles ses « créations ».

De son vivant, la plupart des personnes qui comptent dans le domaine de la magie, défendait la thèse selon laquelle Marlo avait certes créé pas mal de choses mais, qu’à cause d’une certaine maladie (égocentrisme forcené ?), il croyait, de bonne foi, avoir tout trouvé en cartomagie. Rien que ça !

Là, dans les DVD de Bill Malone (que je respecte par ailleurs tout à fait pour son travail), on va jusqu’à dire implicitement que Vernon cautionnait la théorie inverse. Idem pour David Salomon.

David Salomon, élève très proche de Marlo, me disait lui-même encore le contraire il n’y a pas si longtemps. Mais là, on voit une belle photo de Salomon tout sourire avec son maître donc on induit d’office que Marlo était bien, pour lui aussi, ce grand-créateur-devant-l’Eternel-qui-a-tout-inventé. Dingue ! Comme quoi on peut faire dire tout ce qu’on veut à des photos, avec un peu de bonne humeur et de conviction. Ça me dégoûte.

Quand je pense qu’on dit que tout ça ne sont que des rumeurs… Ce que j’avance m’a juste été soufflé par Ricky Jay, Sébastien Clergue, Michael Weber… et j’en oublie des tonnes ! Donc il ne faut pas se formaliser non plus !

Sourire (jaune).

Bah oui ! Ce sont forcément de « fausses rumeurs » puisque « c’est dit » dans les DVD avec Bill Malone. Tout va bien.

D’ailleurs il s’y prend plutôt bien pour que tout soit crédible. Sa manière de faire est assez « sioux » car il dit à présent que tel ou tel truc est en fait de Steve Draun, tel autre de Jenning’s… ça fait plus propre. Ça « endort ». Comme ça, on ne se méfie plus et hop Marlo est un Dieu, même là où il a volé des créations à d’autres. Bien joué.

En fait nous sommes dans un tourbillon tout à fait classique : il y a des magicos qui n’ont rien trouvé et pis d’autres TOUT. Y’a plus qu’à faire le tri. Hop, à vous de jouer ! ça fait tourner la tête, hein ?

Mais moi qui vous parle et qui  vois ce genre de combat incessant entre les pro-Marlo et ceux qui sont contre, je m’amuse surtout à imaginer, derrière les masques, ce qui arriverait à Pierre, Paul ou Jacques si on découvrait que Marlo n’est qu’un vil usurpateur… J’imagine toutes ces carrières ruinées puisqu’elles ont été tout entières bâties sur le fait que Marlo était l’intégrité-même…

Vous y êtes ? Le cœur du problème est là…

Mais n’épiloguons pas outre mesure, la vérité jaillira tôt ou tard.

 

C’est incroyable à quel point le conservatisme peut nuire à la santé intellectuelle.

Plus le temps passe et plus je suis heureux de n’avoir pas à réfléchir par rapport à ce que dit un certain petit nombre de « bien-pensants ». De ne pas faire partie de ce moule tout prémâché, sous prétexte de faire « bien » et d’être conforme à la norme.

Mieux d’être plus seul que mal accompagné, moi je dis !

Faut savoir qu’il y a une poignée de teigneux qui ont décidé, depuis une petite décennie, de faire en sorte de prouver que je n’ai RIEN inventé en magie…

Tout juste s’ils n’essaient pas de faire croire que je n’existe même pas !!!

Ils ont bien du temps à perdre car s’ils réfléchissaient un tant soit peu : comment autant de magiciens reconnus pourraient croire en moi si tout était faux ?

A moins que cela soit comme pour Marlo peut-être… Mais oui vous avez raison !!! Tout se retrouve en fait ! Tout cela est assez angoissant…

J’aime parler avec vous ça me donne des pistes de réflexion, c’est super cool !

 

Changeons de registre ! C’est pratique, avec cette rubrique « Magiphageuh » (un peu fofolle il est vrai !), on peut parler de tout ou presque. Hop !

 

Je vais vous parler aujourd’hui d’un bouquin passionnant qui traite justement des livres : N’espérez pas vous débarrasser des livres, édité chez Grasset.

Une espèce d’interview avec deux nababs de l’écrit et des films : Jean-Claude Carrière (dont je suis la carrière depuis fort longtemps) et Umberto Eco, le mec qui a écrit pour situer le « scénar » du Nom De La Rose.

Là, nous sommes très loin du boutonneux qui annone son tour de magie pourri avec un texte approximatif, histoire de faire bien sur une routine de deux as rouges qui rencontrent deux as noirs…

Imaginez le dialogue entre deux types de ce niveau, quand ils soliloquent, quand ils parlent, devisent, informent, discutent le bout de gras, font référence à, se souviennent de trucs amusants, dévoilent des morceaux de leur bibliothèque (par exemple quand ils s’échangent les « Incunables »), raisonnent, s’interrogent sur le monde du livre et sur le monde tout court…

Vous imaginez ?

Non, vous ne le pouvez pas.

Vous tentez le coup parce que vous commencez à savoir que je suis pas un rigolo quand je dis qu’un truc est bien. Et puis vous connaissez l’existence de ces deux gusses que j’évoque…

Mais vous ne pouvez pas imaginer… et c’est d’ailleurs pour cela que le livre a été confectionné.

De la bombe je vous dis.

Dès la première page on regrette l’épaisseur du petit bouquin car on sait que chaque page lue, voire dévorée (je vous parle de ma lecture perso, là), ampute conséquemment le reste qui se lit trop vite…

On aimerait passer du temps en direct avec des mecs pareils…

Mais nous autres magiciens, n’avons que la possibilité de voir en conférence ce Canadien nul dont j’ai oublié le nom, qui va nous parler d’art et des comment-on-doit-faire-pour-être-bon..  alors que, rien qu’en regardant sa photo, ça vous donne envie d’aller vous recueillir aux toilettes pour couler une statuette Etrusque, du moins tenter le coup !

Mais je m’égare et je dois revenir à ce bouquin génialissime dont on parlait avant d’être coupés par cet homo-sapiens-de-magicien-du-Canada qui, parait-il, s’est « arrêté dans ses spectacles afin de nous donner un peu plus de lui » avec sa conférence mémorable (lol).

A ce propos, j’ai un élève qui me parlait l’autre jour de ce magicos d’une manière amusante.

Il faut dire que cet élève est de la ville où l’on dit d’elle : « la belle digue don ». Il est venu à Dijon donc le gars du Canada.

Et ce jeune garçon (je parle de l’élève) m’a fait rire en m’en parlant. Voici l’anecdote :

« Quand j’ai vu dernièrement Tamariz en conférence, le soir, en rentrant chez moi, je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit. Les images magiques m’ont envahi, ça a duré plusieurs jours d’affilée. Chaque fois que je vous vois en spectacle ou dans un cours que vous me donnez, je me trouve dans le même état ».

( il m’aime, alors il me compare à des grands, ne faites pas attention, lol)

« Après la conférence de bidule (le Canadien de talent), je me suis endormi comme un bébé. Point. »

Le môme qui prend des cours avec moi a 15 ans. Il est très doué et lorsqu’il m’a raconté son histoire, il était très sérieux. A la chute de son histoire, j’ai éclaté de rire, pas vous ?

Revenons à notre bouquin top, je ne vous conseille pas de le lire, je vous dis d’aller vite l’acheter et de le lire tout de suite.

On ne doit pas pouvoir terminer cette année sans avoir lu ce livre géantissime.

D’ailleurs il a été fabriqué en 2009, déjà trop de temps entre lui et nous.

Si jamais il était épuisé, vous seriez obligés de devenir violents pour vous le procurer, alors courez vite chez votre marchand favori. Point final. Non ,mais !

 

Avec toute mon amitié

 

Dominique Duvivier

 

5 commentaires

Skip to comment form

  1. DARELL

    Allez Dominique, depuis le début des années 70 tu créés le malaise. Grâce à toi, j’ai su qu’il y avait autre chose après les « Payot » Roule et laisse brailler. Darell

  2. carl valentin

    Salut Dominique, en te lisant je comprend ton « malaise », mais sache que tu es bien au dessus de cela, comme le dit Darell, laisse brailler » les jaloux et ceux qui aiment se regarder dans le mirroir ! « mon beau Mirroir suis-je le plus beau :-) ».
    Toi, tu es un magicien, tu es la magie, tu es un créateur, ta magie est moderne, tu ne fais pas des tours mais tu fais de la magie, c’est complètement différent.
    Merci pour ton blocs et tes articles que je lis chaque semaine avec grand interêt.
    amitiés
    Carl Valentin

  3. Gwendal

    Les gens bavent et ils disent qu’il pleut …
    La pluie mouille-t-elle ?
    Les magiciens savent (ou sauront) ce que vous avez amené à la magie en général et au close-up en particulier : des tours, oui bien sûr et par milliers, mais aussi des concepts, des techniques, un pub très chic et très magique, des « procédés mentaux », au moins un pan entier de la cartomagie, des histoires, des images, des styles, des cours, un accès à la vérité, des « niveaux » subliminaux, des techniques, des élèves, des magiciens, que sais-je encore ? …
    Ah si, une Fille.
    On peut peut-être comprendre les jaloux qui n’ont commis aucun de ces forfaits.
    Ou pas.

  4. Rodolphe Goujet

    Cher Maître,
    je suis surpris de votre émoi. Vu votre expérience, la petitesse de certains hommes ne devrait plus vous étonner. En même temps, il est jouissif de vous savoir toujours au taquet, prêt à bondir afin de protéger certaines valeurs essentielles. Mais je pense comme la plupart des commentateurs ci-dessus, que cela devrait vous passer à des années lumières au-dessus de la tête.
    Fort heureux également de votre invitation de lecture… les livres…ah… c’est un peu mon rayon pour faire un mauvais jeu de mot (pardon)et quelle joie de lire alors votre commentaire. Cela vous fait un nouveau point commun avec Ricky Jay qui apprécie les vieux imprimés autant pour son travail que pour la beauté de l’objet. D’ailleurs, savez-vous que sur le marché du livre de collection, les anciens catalogues « Mayette » ont une petite valeur…
    Encore tous mes respects, salutations et remerciements et autres choses pour rester le même… un grand Monsieur.

  5. Némard Jean

    Il est pas mort depuis Marlo Brando ?
    Quand on sais pas de qui sais… on dit »Marlo » comme ça on est sûr de pas se tromper !
    VALLARINO
    (Celui qui nous sort des DVD toute les
    semaines…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *