«

»

Mai 25 2009

C’est bien pensé, non ?

Petite citation de W. Somerset Maugham :

« Dans les autres arts, il est possible de parvenir à la compétence, mais dans celui de la vie nous ne pouvons guère plus que faire bonne mine à mauvais jeu. L’art résulte de l’intention : la vie est si largement contrôlée par le hasard, que sa conduite ne peut être autre chose qu’une improvisation perpétuelle. »

A la semaine prochaine !

Amitiés

Dominique DUVIVIER

1 commentaire

  1. Alain A.

    Preummmm’s !!!
    La vie de Sommeret Maugham ne fut pas la même que la vôtre Dominique, ou la mienne – alors qu’à l’instant même j’instille du collyre dans l’oeil opéré de mon épouse, laquelle vient de me demander : « tu écris à qui ? ».
    Plus sérieusement je crois plus aux occasions et aux opportunités qu’au hasard. La vie en elle même n’existe pas. Un écrivain dont j’ai oublié le nom a imaginé que nous étions le fruit d’une création spontanée, dotée d’un passé illusoire.
    Joyce a cru pouvoir résumer la journée d’un homme en 1000 pages, Borges a imaginé une bibliothèque infernale dont chaque livre est un élément du monde. Ce que Sommerset Maugham appelle un mauvais jeu est pour moi une quête passionnante. La vie est comme la magie : elle est telle qu’on la voit- et si l’on ne veut rien y voir, on la subit pour la première, on s’en écarte avec horreur pour la seconde. Par contre, celui qui en apprécie chaque instant, qui sait s’émerveiller de choses simples en apparence, transformera ce terme générique vide de sens qu’est la vie en un spectacle extatique qui permet d’adoucir le cours du temps.
    J’ai peut être bu trop de cognac et je suis fatigué. Peut être aurai-je la chance de vous voir le mois prochain, lors de mon voyage dans l’autre hémisphère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *