«

»

Jan 12 2009

SAVOIR JOUER LA COMEDIE

En relisant quelques maximes de différents auteurs, je me suis dit qu’il y avait peut-être un angle pour avancer. La proposition que voici est sous forme d’une remarque de Sacha Guitry : « Tous les hommes naissent comédiens, sauf quelques acteurs. »

Sacha Guitry

J’aime assez ce genre de pistes, même si sur l’instant on peut se demander à quelle piste nous pouvons nous accrocher.

On a le loisir de croire que nous sommes tous égaux, ce qui est très en dessous de la réalité. On peut aussi ne pas tenir compte de quoi que ce soit réellement, se croyant au-dessus de tout ou presque. Ce qui amènerait une autre maxime, imaginée par Montaigne : « Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul ». Rationaliser peut convenir un temps pour avancer vers ce qu’on cherche profondément.

‘idée de Guitry m’interpelle pas mal ! Nous jouons effectivement la comédie, sans le savoir souvent.

J’ajouterais que lorsque nous savons que nous devons la jouer (la comédie), nous devenons prévisibles, empotés, mal à l’aise, immanquablement.

Ceci est souvent dû au fait même de « prévoir » le jeu, la comédie.

Croire en ce qu’on fait, sans se dire qu’il y a mensonge (n’oublions pas que nous jouons pour la bonne cause), peut nous aider à devenir de bons comédiens.

Se souvenir de Montaigne en ce qui concerne la relativité de notre existence peut aider également, y contribuer même.

Comme par exemple, jouer un rôle de fiction sans que l’on sente que vous interprétez ce rôle. Retrouver le naturel de cette spontanéité qui nous poussait à mentir sans le savoir, juste par habitude !

Je compare le mensonge au jeu de comédien car j’ai la sensation que ce qui peut nous faire perdre l’efficacité de notre interprétation est de croire que nous sommes « mal intentionnés », en osant dire des choses fausses, dans le cadre d’un texte appris pour amuser, détendre, faire rêver. Jouer la comédie devrait être aussi naturel que d’aller aux toilettes, manger, dormir… Voici, je pense, une base de réflexion pour nous aider à « sauter le pas ».

Devenir de vrais comédiens, en travaillant bien entendu.

La recherche du mot juste est aussi importante qu’ une technique, souvenez-vous-en !!!

2 commentaires

  1. SOUDIER

    Sujet très intéressant. Jouer la comédie est LA difficulté pour tous magiciens. Etre BON acteur n’est pas donné à tous…la question serait : faut-il être,à la base, de très bons menteurs dans notre vie quotidienne pour savoir jouer la comédie avec naturel? Car finalement, nous racontons tout au long de nos prestations 99% de mensonges!
    Le fait de mentir peut mettre pas mal de gens mal à l’aise…et ainsi devenir mauvais acteurs.
    Et la timidité dans tout ça? Elle aussi peut causer problème pour jouer la comédie! comment y remédier? Ce sujet pourrait être très intéressant également je pense…
    Merci pour ces sujets intéressants que vous nous postez tous les lundis!
    Amitiés,
    Anthony SOUDIER, Nancy

  2. Florian C.

    Tout à fait, Anthony, sujet très intéressant.
    Le mensonge est, comme nous l’avons vu, à considérer de différentes manières. Le fait de mentir peut en effet mettre mal à l’aise certaines personnes.
    Mais peut-être pourraient-ils se défaire de cette sensation de malaise en considérant, en définitive, qu’il existe ( ce n’est pas un axiome, juste un constat ) 2 familles de mensonges :
    – le mensonge réel, qui se situe au niveau du quotidien, qui peut-être grave, ou pas, et que l’on fait dans la vie de tous les jours.
    – le mensonge artistique, qui est fait le ciment de tout art. Le texte même que nous disons, que nous avons écris pour un spectacle de close-up, est-il un mensonge ? Peut-il être considéré comme tel, vu qu’il n’est plus présenté comme tel, du moment que le public sait pertinemment, et d’avance, qu’il va voir quelqu’un qui  » joue « . A l’instant d’un acteur, d’un comédien, ou de toute autre artiste qui narre l’inexistant.
    Dans un contexte artistique, on pourrait tendre à penser que le mensonge n’est est plus vraiment un.
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *